Divers : Le maillot de Maradona porté contre l'Angleterre " pas à vendre "

Divers : Le maillot de Maradona porté contre l'Angleterre " pas à vendre "©Panoramic, Media365
A lire aussi

Emmanuel LANGELLIER : publié le mardi 01 décembre 2020 à 23h37

Steve Hodge, qui avait échangé son maillot contre Diego Maradona après le fameux Angleterre-Argentine de 1986, n'a aucune intention de vendre la précieuse tunique.



Voilà déjà presque une semaine que Diego Armando Maradona nous a quitté. A 60 ans, l'Argentin décédait dans son sommeil dans sa villa de Buenos Aires, mercredi dernier. Sa disparition a depuis bouleversé le monde entier. Les hommages ont afflué de partout, tant le numéro 10 passé par Argentinos Juniors, Boca Juniors, le FC Barcelone et Naples était apprécié pour son génie sur les terrains.

Attaquant ou milieu offensif génial, Maradona avait aussi ses travers, et un match avait résumé à lui tout seul la personnalité de l'Argentin : le fameux Argentine-Angleterre en quarts de finale de la Coupe du Monde 1986. Les images sont passées et repassées en boucle depuis le décès de l'ex-numéro 10 : il avait marqué de la main puis avait réalisé le doublé en dribblant plusieurs Anglais à travers une action phénoménale. La « main de Dieu » puis le but du siècle.

Hodge : « Des gens sont venus frapper à ma porte continuellement et le téléphone n'a pas arrêté de sonner »

Au terme de la rencontre, Maradona avait échangé son maillot floqué de l'habituel numéro 10 avec Steve Hodge. Depuis une semaine, le joueur qui avait débuté le quart de finale chez les Three Lions est harcelé pour savoir ce qu'il compte faire de la célèbre tunique argentine, très convoitée et aujourd'hui exposée au Musée national du football à Manchester. « Il y a 34 ans que je l'ai et je n'ai jamais tenté de le vendre. J'aime l'avoir. Il a une valeur sentimentale incroyable », a expliqué l'ancien joueur britannique de 58 ans au sujet du fameux maillot à la BBC.

L'ancien milieu de terrain de Nottingham Forest a raconté le calvaire qu'il subissait depuis une semaine. « Des gens sont venus frapper à ma porte continuellement et le téléphone n'a pas arrêté de sonner, de la part de toutes les radios et les chaînes de télévision, même étrangères, a détaillé Steve Hodge. Cela a été désagréable. J'ai vu des articles sur internet [...] disant que je cherchais à faire de l'argent avec (le maillot) et que j'en voulais un ou deux millions (de livres). Je trouve que c'est un manque total de respect et c'est totalement faux. Il n'est pas à vendre ». Le message est clair et passé.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.