L'Argentine a dit adieu à Maradona

L'Argentine a dit adieu à Maradona©Media365
A lire aussi

Paul Rouget : publié le vendredi 27 novembre 2020 à 10h04

Diego Maradona a été enterré lors d'une cérémonie privée à Buenos Aires jeudi. Dans un calme qui contrastait avec la folie de cette journée évidemment à part, pour un peuple argentin meurtri par la disparition de son idole.

 

Alors qu'Alberto Angel Fernandez, le président argentin, a décrété trois jours de deuil national pour rendre hommage à Diego Maradona, décédé mercredi d'un arrêt cardiaque à l'âge de 60 ans, tout le pays a dit adieu à son fils chéri au lendemain de sa disparition. Il a été enterré jeudi soir lors d'une cérémonie familiale privée dans le cimetière Jardin de Paz de Bella Vista à Buenos Aires, après une journée placée sous le signe de l'émotion et de la passion. Parfois un peu trop. Car il y a aussi eu des incidents à la Casa Rosada, le siège de la présidence argentine où son cercueil était exposé dans une chapelle ardente. Une veillée funèbre dont la fin a dû être repoussée avant d'être suspendue en raison d'affrontements avec les forces de l'ordre, alors que la foule continuait à s'amasser pour lui rendre un dernier hommage. Et son corps a même dû être déplacé après ces scènes de chaos.

Les applaudissements après les larmes

Le corbillard transportant le cercueil du "Pibe de Oro", recouvert du drapeau argentin, a ensuite pu quitter le palais présidentiel en fin de journée, et des milliers de personnes l'ont accompagné jusqu'au caveau familial. Organisée par Claudia Villafane, la première femme de Maradona et mère de ses filles Dalma et Giannina, la cérémonie s'est en revanche déroulée en petit comité, avec seulement une quarantaine de personnes dont seulement une venant du monde du football : son manager historique Guillermo Coppola. Une cérémonie privée de vingt minutes dont le calme contrastait avec la folie du reste de la journée et qui s'est conclue un peu avant 20 heures par des applaudissements, après les larmes. Mais l'Argentine n'a pas fini de pleurer son idole éternelle.  

Vos réactions doivent respecter nos CGU.