PSG : Unai Emery dévoile ses ambitions

PSG : Unai Emery dévoile ses ambitions©Wochit
A lire aussi

6Medias, publié le mercredi 29 juin 2016 à 21h00

Bye bye Laurent Blanc, bonjour Unai Emery. Le nouvel entraîneur du PSG a déjà pris ses marques et fait connaître ses ambitions pour le club.

"La Ligue 1 a toujours été mon deuxième championnat après la Liga", explique l'entraîneur dans une interview enregistrée ce mercredi. "Après cette expérience en Espagne venir ici est une grande opportunité pour moi. Avec mes idées et ma personnalité, je souhaite bâtir une équipe très agressive et qui voudra toujours être actrice du jeu", a déclaré l'entraineur.
Fraîchement arrivé d'Espagne, Unai Emery a enchaîné avec Séville trois Europa League d'affilée, un record. Aujourd'hui, c'est son expérience et son expertise dont il compte faire profiter les joueurs du Paris Saint-Germain. Mais pas seulement.



L'entraîneur espagnol insiste sur la nécessité de satisfaire les supporters : "Nous savons que le chemin va être difficile, et que l'exigence de bien jouer, de gagner et de rendre les supporters fiers sera présente", a-t-il conclu.
Unai Emery a signé avec le club jusqu'en juin 2018.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
17 commentaires - PSG : Unai Emery dévoile ses ambitions
  • M. PoonKL dit qu'il " sent" . Il " sent" beaucoup. Peut-être un peu trop de ses pieds d'adulateurs des pousse-cailloux .
    Peut-être aussi , en revanche, que personne ne peut le " sentir" .
    ;

  • bref il tisse sa toile Emery

  • Ses ambitions; bien jouer et rendre fiers les supporters. Plus flou tu meurs ! Je doute que ça suffise aux quataris.

  • pourquoi il ne savait pas avant d' être embauché , que c' était pour gagner la ligue des champions , pas clair le mec

  • elle est pas belle la vie
    une grosse poignée d'argent sale
    une grosse équipe d'étrangers
    et vive le championnat de France
    ouste dehors tous ces qataris et leurs mercenaires