Bardet : "Mon pire ennemi, c'est moi-même"

Bardet : "Mon pire ennemi, c'est moi-même"©Panoramic, Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le mercredi 11 mai 2022 à 08h45

Resté avec les principaux favoris lors de la première étape en altitude du Giro, Romain Bardet, désormais 10e du classement général, a confirmé qu'il était bien en jambes.



Il commence déjà à l'apprécier, ce Giro. Pour sa deuxième participation au Tour d'Italie, Romain Bardet, septième l'an dernier, n'a pas craqué mardi lors de la quatrième étape, la première sur le sol italien mais aussi la première en altitude, avec une arrivée à l'Etna. Alors que Lennard Kämna (Bora-Hansgrohe) a remporté l'étape devant Juan Pedro Lopez (Trek-Segafredo) et Rein Taaramäe (Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux), le Français de la Team DSM a terminé au huitième rang aux côtés des principaux favoris, mais sans son compatriote Guillaume Martin (Cofidis), ni Tom Dumoulin (Jumbo-Visma) ou Vincenzo Nibali (Astana Qazaqstan), qui ont perdu gros sur les pentes du célèbre volcan. Bardet, désormais 10e du général, à 2 minutes et 6 secondes du maillot rose Juan Pedro Lopez, a lui prouvé qu'il tenait bien la forme, et qu'il faudrait bien compter avec lui lors de cette édition 2022 du Giro.

"C'était une étape critique pour moi. En lendemain de journée de transfert, c'est toujours un peu l'inconnu, je ne sais jamais comment le cœur et les jambes vont réagir. Mais là, ça allait. Visiblement j'ai bien digéré cette journée de repos, c'est bon signe, a ensuite reconnu le Brivadois, avant d'être interrogé sur les défaillances de certains favoris dont Dumoulin, vainqueur du Tour d'Italie 2017. De toutes façons, je sais que mon pire ennemi, c'est moi-même, je ne me concentre pas sur les autres. On a une belle équipe on a fait du très bon travail aujourd'hui. C'est un bon début de semaine." Le vainqueur du dernier Tour des Alpes va maintenant devoir confirmer, mais s'il continue dans cette voie, il peut nourrir de belles ambitions sur les routes transalpines.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.