Arkéa-Samsic : La présence de Warren Barguil au départ n'est pas certaine

Arkéa-Samsic : La présence de Warren Barguil au départ n'est pas certaine©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le dimanche 28 février 2021 à 15h40

Victime de problèmes gastriques, Warren Barguil a confié en marge des Boucles Drôme-Ardèche que sa participation à Paris-Nice n'était pas assurée.

L'équipe Arkéa-Samsic pourra-t-elle compter sur son leader pour Paris-Nice ? Alors que la « course au soleil » doit démarrer le 7 mars prochain avec une première étape tracée autour de Saint-Cyr-L'Ecole, dans les Yvelines, la formation bretonne s'inquiète de l'état de santé de Warren Barguil. Présent ce week-end sur les Boucles Drôme-Ardèche, le meilleur grimpeur du Tour de France 2017, n'a pas pu être à la hauteur de ses ambitions. En marge du départ de la Drôme Classic ce dimanche, le grimpeur de la formation Arkéa-Samsic n'a pas caché son inquiétude, causée par des problèmes gastriques récurrents. « Ce n'est pas la forme à 100 %, je suis très déçu, a confié Warren Barguil au quotidien L'Equipe. Je passerai des examens lundi, mais si ça reste comme ça, je ne pourrai pas faire Paris-Nice. »

Barguil : « Ce n'est pas jouable »

Des soucis qui ne lui permettent pas de récupérer pleinement et nuisent à son niveau de performance. « Je ne suis pas une chochotte mais là, ce n'est pas possible, ajoute le champion de France 2019. J'ai des douleurs après chaque dîner, je passe des nuits compliquées. Ce n'est pas jouable. » S'il n'est pas en mesure de défendre ses chances sur la « course au soleil » cette année, ce serait un nouvel épisode de l'histoire compliquée que le grimpeur breton entretient avec l'épreuve. Après avoir pris une belle huitième place lors de l'édition 2017, il n'avait pas été en mesure d'aller à son terme en 2019, contraint à l'abandon à la suite d'une chute. En 2020, lors de la dernière course avant la mise en sommeil du cyclisme professionnel pendant plusieurs mois en raison de la crise sanitaire, Warren Barguil avait été disqualifié à l'issue de la première étape en raison de l'utilisation trop importante de l'abri fourni par la voiture de son directeur sportif.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.