GP d'Azerbaïdjan (Qualifications) : Deuxième pole position consécutive pour Charles Leclerc

GP d'Azerbaïdjan (Qualifications) : Deuxième pole position consécutive pour Charles Leclerc©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le samedi 05 juin 2021 à 15h27

Après avoir signé le meilleur temps de la séance de qualifications du Grand Prix de Monaco il y a deux semaines, Charles Leclerc a réédité une telle performance en Azerbaïdjan devant Lewis Hamilton, Max Verstappen et Pierre Gasly.



Le crève-cœur de Monaco est oublié pour Charles Leclerc ! Sur le tortueux tracé dans Bakou, le Monégasque est allé chercher sa neuvième pole position en carrière, deux semaines après celle acquise en Principauté dont il n'avait pas pu tirer profit en course. Une séance de qualifications du Grand Prix d'Azerbaïdjan dont le déroulement n'a pas été sans fracas, avec pas moins de quatre drapeaux rouges qui sont venus perturber les débats. Dès le début de la Q1, Lance Stroll a lourdement endommagé son Aston Martin au virage 15, comme Charles Leclerc ou encore Max Verstappen ont pu le faire depuis le début du week-end. Un virage exigeant qui a également piégé Antonio Giovinazzi, qui a provoqué une deuxième interruption avant même la fin du premier segment de cette séance. Mais, malgré tout cela, cette entame de qualifications a pu confirmer que Lewis Hamilton sait tout mettre bout à bout quand il le faut. Le Britannique a, en effet, signé le meilleur temps de la Q1 devant Max Verstappen et Sergio Pérez alors que Nicholas Latifi et les deux pilotes Haas ont vu leur séance prendre fin. Une Q1 qui a également vu Lando Norris poursuivre en piste sous drapeau rouge, ce qui lui a valu une pénalité de trois places sur la grille de départ ce dimanche. La Q2, qui s'est achevée sous drapeau rouge après la sortie de piste de l'infortuné Daniel Ricciardo, a vu les écarts être réduits à leur plus simple expression.

Leclerc peut remercier... Hamilton !

Si Max Verstappen, favori de ces qualifications avant le drapeau vert, s'est installé au sommet de la hiérarchie, le Top 5 n'était séparé que de 34 millièmes de seconde avec, pour la première fois de sa carrière, Yuki Tsunoda qui s'est invité dans la dernière partie de la séance. Une Q3 pour laquelle, mis à part Daniel Ricciardo, Sebastian Vettel, Esteban Ocon, Kimi Räikkönen et George Russell n'ont pas été conviés. La lutte pour la pole position a rapidement vu deux stratégies différentes se mettre en place. D'un côté, les pilotes Mercedes ont fait le choix de chauffer leurs pneus sur deux tours quand leur rivaux ont immédiatement poussé la puissance au maximum. Et, à ce petit jeu, c'est Charles Leclerc qui s'est montré le plus malin. Plus performant dans les deux premiers secteurs, il a ensuite profité de l'aspiration offerte par Lewis Hamilton dans l'interminable ligne droite du circuit de Bakou pour aller chercher le meilleur temps (1'41''218). Après cette première tentative, Lewis Hamilton et Max Verstappen se sont installés derrière le Monégasque mais à un quart de seconde pour le Britannique et plus de trois dixièmes pour le Néerlandais. Toutefois, en décalage, les pilotes AlphaTauri ont pris la piste à ce moment-là.


Gasly est bien dans le coup !

Avec une piste totalement dégagée, Pierre Gasly a démontré que son meilleur temps lors de la troisième séance d'essais libres n'était pas un accident. En effet, le vainqueur du Grand Prix d'Italie la saison dernière est allé chercher le quatrième temps à seulement deux millièmes de secondes de Max Verstappen. Peut-être que si AlphaTauri avait demandé à Yuki Tsunoda d'offrir une belle aspiration à son coéquipier, le Français aurait mis fin à une attente de 24 ans concernant une pole position en F1 pour un pilote tricolore. Toutefois, la chasse à la pole position n'était pas terminée car les autres candidats avaient une deuxième tentative à effectuer, quand bien même personne ne voulait offrir une aspiration à l'autre, ce qui a poussé Valtteri Bottas à provoquer un beau bouchon en piste. Mais cette dernière tentative n'a finalement pas eu lieu. En effet, trop à l'attaque sur un deuxième tour, Yuki Tsunoda a commis la même erreur que Daniel Ricciardo au virage 5 puis Carlos Sainz Jr, surpris, a manqué son freinage et arraché l'avant de sa Ferrari dans l'échappatoire. Comme un symbole, cette séance de qualifications s'est terminée sur un drapeau rouge, qui offre ainsi à Charles Leclerc une deuxième pole position consécutive avec Lewis Hamilton à ses côtés en première ligne. Avec Max Verstappen et Pierre Gasly, la deuxième ligne promet d'être explosive ce dimanche au départ !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.