Toulon en veut toujours plus

Danie Rossouw devrait prochainement poser ses valises à Toulon. (Reuters)

Danie Rossouw devrait prochainement poser ses valises à Toulon. (Reuters)

Très actif sur le marché des transferts durant l'intersaison, le RC Toulon n'a pas tardé à se mettre sur le devant de la scène en championnat. Bien décidé à défendre son bout de gras en Coupe d'Europe, qui débute ce week-end, le club de la Rade a jeté son dévolu sur le Springbok Danie Rossouw. Histoire de confirmer un peu plus sa montée en puissance et ses ambitions internationales.

"Vous savez, quand vous jouez contre 3 000 sélections (sic)…" Serge Blanco a le sens de la formule pour évoquer la constellation des stars toulonnaises qui, à Biarritz ce week-end (36-9) comme depuis le début de la saison, tiennent le Top 14 sous le joug de leur domination, à l’image de cette victoire bonifiée, le cinquième succès des joueurs de Bernard Laporte en déplacement. Et le président du BO n’est pas au bout de ses peines avec l’officialisation de l’arrivée dans le Var en février prochain d’un nouveau géant du jeu, le troisième-ligne des Springboks, Danie Rossouw (34 ans ; 1,97m, 118kg) et de ses 63 sélections, qui viennent alourdir un peu plus la carte de visite des nouveau "Beatles" du rugby français. Convaincu des vertus du défi toulonnais par un Bakkies Botha, son meilleur ami, redevenu sur la Rade le guerrier que l’on sait, Rossouw n’a rien d’une lubie présidentielle. Et encore moins d’un caprice d’entraîneur trop gâté pour un Bernard Laporte en quête d’un renfort en troisième ligne depuis l’été dernier et la volte-face du Gallois Gareth Delve. 

Rossouw ou de quoi nourrir un peu plus les ambitions toujours plus grandes d’un Mourad Boudjellal bien décidé à étendre à la Coupe d’Europe cette irrésistible dynamique, qui fait déjà des Toulonnais les incontournables leaders du Top 14 : "Ce serait bien qu’on soit détesté aussi en Europe...", nous avouait il y a peu le président de ce RCT plus vorace que jamais et pour lequel cette H Cup constitue, à la différence des saisons précédentes, un autre objectif majeur de la saison.

Gunther et Orioli aux portes de la sélection

"Notre poule de H Cup (Sale, Montpellier et Cardiff) est des plus homogènes, estime le président toulonnais sur le site de La ProvenceNous l'abordons avec des ambitions. C'est tout à fait normal. En championnat, quand on vise une participation en Coupe d'Europe, ce n'est pas seulement pour se qualifier dans cette compétition. Ça ne s'arrête pas là. Au RCT, on veut gagner la H Cup. On y prend part dans ce sens, en tout cas, et on va faire le maximum pour y parvenir. Si ça nous sourit, d'emblée, contre Montpellier, cette perspective prendra encore plus de densité. Une chose est certaine : on ne galvaudera aucune compétition cette saison." Et Toulon s’en donne les moyens.

En même temps qu’il pourrait bénéficier d’une nouvelle reconnaissance internationale. L’exposition sans précédent du club varois risque fort de s’accentuer avec l’annonce mardi prochain de la liste des sélectionnés pour les tests de novembre du XV de France par Philippe Saint-André. Un sélectionneur auquel on prête l’intention de faire la part belle aux leaders du Top 14. Outre les présences assurées de Maxime Mermoz et Frédéric Michalak, la jeune classe toulonnaise pourrait elle aussi s’inviter à Marcoussis. Toujours selon La Provence, le troisième-ligne Pierrick Gunther (22 ans ; 1,91m, 108kg), qui vient de parapher un premier contrat professionnel de 3 ans avec le RCT, mais aussi son coéquipier, le talonneur Jean-Charles Orioli (23 ans ; 1,79m, 103kg), pourraient déjà frapper à la porte des Bleus. Et rendre un peu plus incontournable l’armada toulonnaise en cette première partie de saison.        

Pariez sur le rugby avec PMU.fr, jusqu'à 170€ offerts !

dernier match
Le Sport sur votre mobile
Le Top 14 en vidéos
Toulon: Un nouveau pari pour les vacances ?

Toulon: Un nouveau pari pour les vacances ?