Les Bleus ont donné le bâton...

Dominateur des débats, le XV de France a perdu pied face à l’Argentine et a laissé échapper une victoire qui lui tendait les bras, ce samedi, à Cordoba (20-23). Les Tricolores concèdent là leur cinquième revers de rang en terre sud-américaine. "Quand on ne respecte pas le haut niveau, on perd des matches imperdables", déplore Philippe Saint-André.

"Enorme déception pour notre équipe". Sur son compte Twitter, Pascal Papé, capitaine du XV de France d’un soir, a résumé la pensée qui habitait les Bleus, samedi après leur revers concédé contre l’Argentine (23-20). C’est que cette confrontation entre deux équipes expérimentales, faisant la part belle à la jeunesse, a été plutôt maîtrisée par les Tricolores, finalement rattrapés par des erreurs individuelles et la ténacité de Pumas qui ont arraché la victoire, la cinquième de rang face aux Bleus sur leurs terres, dans les ultimes instants du match.

Un scénario quelque peu cruel qu’a naturellement regretté Philippe Saint-André. "C’est une grosse déception. Surtout quand on domine et qu’on doit gagner le match, a estimé le sélectionneur français sur RMC. On donne 13 points en première mi-temps. On fait tout. On réalise de bonnes choses. On domine en mêlée, sur les impacts. On crée du jeu. Après, on a une opportunité en menant de 7 points, à 15 contre 14 et on donne le bâton pour se faire battre. On rejoue dans nos 30 mètres. On reprend une deuxième pénalité en supériorité numérique. Ensuite, on mène de 4 points à 4 minutes de la fin et on tente des choses impossibles. On prend un contre de 80 mètres et on perd ce match. C’est le haut niveau. Quand on ne respecte pas le haut niveau, on perd des matches imperdables."

Saint-André: "Il faut respecter le jeu"

Car les Bleus ne peuvent s’en prendre qu’à eux-mêmes si la défaite a été au rendez-vous sur la pelouse du stade Mario Kempes de Cordoba. Entre les onze points au pied laissés en route, trois grosses occasions d’essais ratées et deux erreurs de Trinh-Duc et de Ouedraogo pour autant d’essais argentins, le squad tricolore a offert la victoire à son hôte, qui aura eu pour rares mérites de se battre du début à la fin et de pouvoir compter sur le pied précis de Felipe Contepomi, auteur de 13 points. "Ils n’ont quasiment rien fait et on perd quand même ce match. On ressent énormément de frustration", a souligné "PSA".

Un sélectionneur qui, s’il a été contrarié par le déroulement des opérations, a tout de même trouvé des éléments positifs, comme la prestation de l’arrière d’Agen, Brice Dulin: "Devant, on a été bons. On a été très bons en mêlée. On a fait des choses intéressantes, à l’image du jeune Dulin." Toujours est-il que le successeur de Marc Lièvremont à la tête du XV de France attend bien mieux des siens, samedi prochain à Tucuman, théâtre du deuxième test-match entre les deux équipes: "Il faut respecter le jeu. Il faut marquer dans les temps forts et ne pas trop prendre de points dans les temps faibles. Là, on a eu énormément de temps forts mais on a très peu marqué. Contre des Argentins qui s’accrochent et qui ne lâchent rien… Il va falloir se remettre en question et travailler parce qu’on a besoin de faire un très bon match samedi à Tucunam."

Pariez sur le rugby avec PMU.fr, jusqu'à 170€ offerts !

Le Sport sur votre mobile
Le Top 14 en vidéos
en images
Tombé du ciel Lavillenie dans le volcan Charge Retrouvailles Au sommet
à lire aussi