Dans le baquet des Bleus

Jean-Eric Vergne est rentré dans les points lors du Grand Prix de Corée du Sud. (Reuters)

Jean-Eric Vergne est rentré dans les points lors du Grand Prix de Corée du Sud. (Reuters)

Pour la première fois depuis le Grand Prix du Luxembourg 1997, deux pilotes français ont terminé dans les points ce week-end en Corée du Sud. Romain Grosjean (7e) et Jean-Eric Vergne (8e) ont succédé à leurs illustres aînés Jean Alesi et Olivier Panis. Charles Pic n’a pas eu autant de réussite à Yeongam.

Romain Grosjean:

7e en qualifs, 7e à l’arrivée
"L’essentiel était de trouver en Corée un nouveau Romain Grosjean." De ce point de vue, Eric Boullier, le manager de l’écurie Lotus, peut être satisfait. Une semaine après son départ calamiteux à Suzuka, le pilote franco-suisse a rectifié le tir à Yeongam, s’attachant à réaliser un Grand Prix propre, sans fioriture et sans accroc, de la grille de départ au drapeau à damiers. Une course sans vague, débutée et conclue dans la même position - la septième - qui aura cependant laissé à l’intéressé un goût d’inachevé, après de longs runs passés dans les roues de la Force India de Nico Hülkenberg et de la McLaren de Lewis Hamilton. Kimi Räikkönen lui-même n’aura pu accrocher le podium, cinquième au final.  

Ce qu'il en dit:
(En conférence de presse)
"Globalement, mon départ et ma course se sont bien passés ce dimanche. Je me suis retrouvé un peu bloqué dans le premier virage et comme je ne voulais prendre aucun risque, Hülkenberg en a profité pour se faufiler. Ensuite, j’ai vu que nous étions beaucoup trop à arriver de front sur le n°3 alors j’ai lâché un peu pour éviter tout contact. C’est un peu frustrant car ensuite, ça a été dur de doubler, avec un tel déficit de motricité. Nos nouveaux échappements doivent nous permettre d’atténuer ce problème, donc j’espère en bénéficier rapidement. Ce n’était pas vraiment amusant de rester bloqué aussi longtemps derrière la Force India…"

Jean-Eric Vergne:

17e en qualifs, 8e à l’arrivée
C’est la troisième fois cette saison que Jean-Eric Vergne entre dans les points par la grande porte, avec pour récompense quatre grosses unités collectées et un moral reboosté. Plus encore qu’en Malaisie et en Belgique néanmoins, l’intéressé a marqué les esprits ce week-end en se classant huitième du Grand Prix de Corée du Sud. Parti 16e, et bien qu’un peu tassé au départ, le Francilien a parfaitement assumé l’audacieuse stratégie du team Toro Rosso, qui avait choisi de tout miser sur la vitesse de pointe aux dépens des appuis aérodynamiques. Un choix payant puisque JEV devance sur la ligne son coéquipier Daniel Ricciardo, se permettant même de coiffer au poteau un Lewis Hamilton pourtant fraîchement rechaussé.

Ce qu'il en dit:
(Sur son site officiel)
"Je suis très content. C’est certainement ma meilleure prestation de l’année. La voiture a parfaitement fonctionné et nous étions bien en gestion des pneumatiques, aussi bien en Prime qu’en Option. Je n’ai pas pris trop de risques au départ et je me suis bien battu avec Sergio Perez en début de course, puis ensuite avec Paul di Resta et Lewis Hamilton. Daniel et moi étions sur des stratégies différentes et les deux se sont avérées efficaces. Tout le team a fait du super boulot afin d’améliorer la voiture tout au long du week-end. Nous sommes en train de progresser et ce circuit nous convenait bien. Je crois que cela devrait également bien se dérouler en Inde."

Charles Pic:

21e en qualifs (24e sur la grille), 19e à l’arrivée
Malheureux au Japon huit jours plus tôt, Charles Pic n’a pas eu le loisir de se faire vraiment plaisir en Corée du Sud. Relégué au dernier rang de la grille de départ car contraint de changer le moteur de sa Marussia pour la neuvième fois depuis l’ouverture du championnat - quand huit blocs maximum sont initialement autorisés - le jeune rookie français a dû batailler avec les HRT avant de pouvoir enfin lancer sa monoplace à la poursuite des Caterham. En vain. 19e à l’arrivée, derrière son coéquipier Timo Glock, le Drômois peut tout juste se féliciter d’avoir bouclé un nouveau Grand Prix, le 12e cette saison pour 16 participations.

Ce qu'il en dit:
(Dans sa chronique sur Sports.fr)
"Une fois encore c’était une course toute nouvelle pour moi, sur un tracé où j’avais tout à apprendre. Au final, j’ai réussi à ne pas faire d’erreurs et à rejoindre l’arrivée de ce Grand Prix de Corée. Le premier secteur, très rapide, n’était pas trop à notre avantage mais j’ai beaucoup aimé la deuxième partie du circuit. Ma 19e place est positive, surtout après ma casse moteur à Suzuka la semaine dernière. Je retiens surtout mon meilleur tour, le 16e en course, réalisé à trois tours de l’arrivée. Un joli chrono qui montre que nous étions bien présents en termes de performances. Après ces deux courses coup sur coup, je peux maintenant me tourner vers l’Inde. Un autre saut dans l’inconnu !"