OM : Sampaoli, les dessous de son départ

OM : Sampaoli, les dessous de son départ©Media365
A lire aussi

Rédaction Media365, publié le samedi 02 juillet 2022 à 10h25

Contre toute attente, Jorge Sampaoli a rompu sa collaboration avec l'OM ce vendredi. Pourquoi le technicien argentin a-t-il claqué la porte si brutalement ?



Sampaoli a tourné le dos à l'OM vendredi et a justifié cette décision par le fait que le club ne voulait pas avancer au même rythme que le sien. Entre les lignes il fallait le lire que ses ambitions ne concordaient plus avec celles des vice-champions de France, même si Pablo Longoria, le président, a réfuté cette idée et a parlé plutôt d'un problème de « timing ». Si le coach argentin a choisi de s'en aller c'est parce qu'il s'est heurté à une fin de non-recevoir à la plupart de ses demandes.

Sampaoli voulait deux stars internationales dans l'effectif

Et les demandes en question étaient assez importantes. Selon L'Equipe, l'Argentin voulait s'attacher les services de deux grands joueurs et qui sont habitués aux joutes de la Ligue des Champions. L'objectif était de maximiser les chances de bien figurer dans cette compétition la saison prochaine. Antoine Griezmann et Renato Sanches sont les noms qu'il a soufflés à sa direction. Pour le club, il était impossible de lui donner satisfaction au vu de ce que représentait ce double investissement en terme de finances.

Par ailleurs, on apprend aussi que le désormais ex-coach marseillais a signifié à ses responsables qu'il ne voulait plus travailler avec Arkadiusz Milik et qu'il attendait son transfert ailleurs. Là aussi, la réponse de ses décideurs a été négative. Face à ces refus répétés, l'intéressé a donc choisi de stopper sa mission. Son départ peine beaucoup de monde du côté de Marseille, mais il y a sans doute aussi des heureux. En plus de Milik, le gardien Steve Mandanda a de quoi être soulagé de ne plus avoir à travailler avec celui qui l'a sorti du onze titulaire. Même s'il n'y a aucune garantie que le nouveau coach n'en fasse pas de même.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.