Bordeaux - Rodez : La décision définitive de la LFP dévoilée

Bordeaux - Rodez : La décision définitive de la LFP dévoilée©Panoramic, Media365
A lire aussi

Axel Allag, Media365, publié le lundi 12 juin 2023 à 16h38

Ce lundi, la Commission de discipline de la LFP a rendu son verdict après les incidents lors du match Bordeaux-Rodez, qui avait été arrêté après l'agression de Lucas Buades de la part d'un supporter girondin.



Dans un récent communiqué de presse, la Ligue de football professionnel a dévoilé l'incident du match arrêté ayant opposé Bordeaux à Rodez lors de la dernière journée de Ligue 2. Lucas Buades, un joueur de Rodez, avait ouvert le score pour les siens et s'est fait bousculer par un supporter girondin lors de sa célébration. C'est dans ces circonstances que l'arbitre de la rencontre avait décidé d'interrompre définitivement la partie.

De son côté, la Commission de discipline a étudié le dossier trois jours après les faits. Ce lundi et après une instruction qui aura duré six jours, l'instance qui gère le football français a rendu son verdict. Et il n'est clairement pas en faveur des Girondins.

« La perte par pénalité de la rencontre FC Girondins de Bordeaux - Rodez Aveyron Football comptant pour la 38e journée de Ligue 2 BKT », a indiqué la Ligue de football professionnel à l'encontre de la formation bordelaise. Cette dernière s'est également vu retirer un point pour la saison 2023 - 2024.

Metz en Ligue 1, Annecy en National

Les sanctions ne s'arrêtent pas là pour les Girondins. La Commission de discipline a décidé de fermer « pour deux matchs fermes et deux matchs avec sursis de la Tribune Sud du Matmut Atlantique ». Cette annonce la LFP acte définitivement la montée du FC Metz en Ligue 1 et la relégation d'Annecy en National.

Les Girondins de Bordeaux ont réagi dans la foulée via un court communiqué de presse. « La Commission de Discipline de la LFP a prononcé ce jour une décision aussi incompréhensible que disproportionnée, tant au regard des éléments du dossier que de la jurisprudence, ont indiqué les dirigeants. Le FC Girondins de Bordeaux va saisir dans les plus brefs délais le CNOSF pour défendre ses droits et l'équité sportive. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.