Nice : Reine-Adélaïde se livre après son nouveau coup dur

Nice : Reine-Adélaïde se livre après son nouveau coup dur©Media365
A lire aussi

Emmanuel LANGELLIER : publié le samedi 06 février 2021 à 15h53

Victime d'une deuxième rupture du ligament croisé d'un genou, Jeff Reine-Adélaïde a pris la plume samedi sur les réseaux sociaux.



Ce n'est décidément pas de chance. Le sort s'acharne terriblement sur Jeff Reine-Adélaïde qui doit se dire qu'il est dans l'œil du cyclone. Ou du moins, que le mauvais œil traîne au-dessus de ses articulations. Déjà victime d'une terrible blessure, une rupture du ligament croisé antérieur du genou droit lorsqu'il évoluait à Lyon, en décembre 2019, le milieu de terrain vient de subir la même lésion, mais à l'autre genou. Cruel. Il entre donc dans le triste cercle fermé des footballeurs ayant été victimes de deux ruptures des ligaments croisés comme le Brésilien Ronaldo, ou plus récemment, l'Italien de la Roma, Nicolo Zaniolo.

Reine-Adélaïde : « Je me suis déjà tant battu pour revenir et atteindre certains objectifs... »

Reine-Adélaïde est mal retombé sur son genou gauche en fin de rencontre, mercredi sur le terrain de Monaco où Nice, où le prête l'OL cette saison, s'est incliné (1-2) lors de la 23eme journée de Ligue 1. Le verdict était redouté, il est tombé le lendemain. Le jeune joueur de 23 ans est donc reparti pour de longs mois de rééducation et de soins. L'international Espoirs, qui devra faire une croix sur l'Euro des Bleuets en fin de saison, a pris la plume samedi pour s'exprimer après son coup dur. « Une impression de déjà-vu... 13 mois après, me voilà reparti à zéro. Je me suis déjà tant battu pour revenir et atteindre certains objectifs... », a-t-il d'abord exprimé.


« Je ne veux pas m'apitoyer sur mon sort ni me plaindre, de nombreuses personnes traversent des moments bien plus compliqués »

« Aujourd'hui, je dois intégrer que je ne pourrai pas les accomplir dans les prochains mois et c'est extrêmement dur à encaisser. Mais ces épreuves font partie de la vie d'un footballeur, voire même de la vie de tous les jours. Ce sont les montagnes russes. Un jour on est tout en haut, le lendemain on est tout en bas », poursuit Reine-Adélaïde sur Twitter. « C'est une situation compliquée à (re) vivre mais je me dois de la surmonter. Pour moi, mais aussi pour tous ceux qui m'entourent. Je ne veux pas m'apitoyer sur mon sort ni me plaindre, de nombreuses personnes traversent des moments bien plus compliqués », admet ensuite le Niçois.

« Merci pour vos innombrables messages de soutien qui me font chaud au cœur et me donnent beaucoup de force. Comme la première fois, je me relèverai. Car je suis très loin d'en avoir fini avec mes rêves... », conclut le jeune milieu offensif qui demeure donc résolument positif. Comme dans pareil cas avec ce type de blessure, on le reverra au mieux dans six mois, soit pas avant, normalement, le début de la saison prochaine.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.