Nantes : Gourcuff agacé par les hommages à Maradona

Nantes : Gourcuff agacé par les hommages à Maradona©Media365
A lire aussi

Paul Rouget : publié le vendredi 27 novembre 2020 à 16h20

S'il reconnaît les qualités footballistiques de Diego Maradona, Christian Gourcuff goûte peu les hommages à l'iconique numéro 10 argentin, dont la vie n'a pas été assez exemplaire au goût de l'entraîneur nantais. 

 

Alors que les hommages se multiplient à travers le monde depuis la mort de Diego Maradona, décédé mercredi d'une crise cardiaque à l'âge de 60 ans, Christian Gourcuff a lui semblé agacé par toute cette passion autour de l'iconique numéro 10 argentin. "Dès qu'une personne meurt, on lui trouve toutes les qualités, a déploré l'entraîneur nantais vendredi en conférence de presse, à la veille du déplacement des Canaris. C'est très triste qu'une personne ou qu'un sportif décède. Soixante ans, c'est très jeune. Je l'ai admiré. Je l'ai vu évoluer dans ses meilleures années. Sur le plan technique, de la virtuosité, c'était phénoménal. Sans doute est-il un chic type, je ne le connais pas. Il a eu une vie qu'on ne peut pas mener en exemple. C'est pour ça qu'il faut relativiser. Ce n'est pas parce qu'il est décédé que c'est devenu un exemple pour la jeunesse." 

"Pour la morale, c'est terrible"

Le technicien breton de 65 ans n'a pas non plus apprécié la une du journal L'Equipe ("Dieu est mort"), jugeant ce titre, qui fait référence à sa fameuse "main de Dieu" pour ouvrir le score contre l'Angleterre en quarts de finale de la Coupe du monde 1986, "très malsain. Le but de la main qu'il marque est une entrave à la morale et à l'éthique sportive. Considérer ça comme un exploit et la revendication de la main de Dieu, j'ai trouvé ça complètement déplacé. Il en a fait des exploits. Reprendre ça comme principal fait d'armes, ce n'est pas terrible. Et pour la morale, c'est terrible." On ne sait en revanche pas ce qu'il pense de l'hommage que va rendre la LFP sur les stades de Ligue 1 et de Ligue 2 ce week-end, avec des joueurs disposés dans le rond central pour former un M comme Maradona, après être entrés sur le terrain avec une chanson chère au cœur du Pibe de Oro. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.