Divers : Les nouvelles ne sont pas bonnes pour Bernard Tapie

Divers : Les nouvelles ne sont pas bonnes pour Bernard Tapie©Media365

Emmanuel LANGELLIER : publié le samedi 10 octobre 2020 à 18h37

Selon son avocat, Bernard Tapie, l'ancien président de l'OM, « va mal ».



Bernard Tapie livre un combat contre le cancer depuis près de trois ans maintenant. L'ancien président de l'Olympique de Marseille souffre d'un cancer de l'œsophage et de l'estomac et se bat contre la maladie qui le ronge mois après mois. Tapie fait parler de lui aussi ces dernières heures car son procès en appel sur l'affaire de l'arbitrage du Crédit Lyonnais débutera ce lundi. L'ancien homme d'affaires se retrouvera une nouvelle fois à la barre, bien que fortement diminué à 77 ans.

« Son souhait le plus cher, c'est de s'expliquer devant les juges à partir de lundi prochain, expliquait ces derniers jours sur BFM TV l'avocat de Tapie, Maître Hervé Temime. Je pense que c'est le dernier combat de sa vie et honnêtement, le voir avec autant de courage et de détermination alors qu'il est très affaibli... Il veut assister à chaque minute de son procès alors que je suis persuadé que si un médecin l'examinait, il lui dirait probablement qu'il n'en est pas capable. À ce niveau-là, c'est, je dois dire, assez étonnant ».

« Il va mal mais il est d'un courage inouï et il sera présent »

L'homme de confiance de l'ex-président de l'OM en a dit un peu plus sur l'état de santé de son client, vendredi sur LCI. « Je l'ai eu hier soir au téléphone. Il sera présent. Dans ce moment particulier, qu'on l'aime ou pas (...), il force vraiment le respect. Parce qu'il n'est pas du tout dans un état convenable. Il va mal mais il est d'un courage inouï et il sera présent. Je le souhaite et il le souhaite de tout cœur », a expliqué Maître Temime. Confronté à son cancer depuis trois ans, Bernard Tapie a suivi un traitement en Belgique l'été dernier. Un traitement encore interdit en France qui a donné des « résultats très significatifs » mais qui a entraîné de gros effets secondaires. « Ce ne sont pas les effets habituels de la chimio, qui sont la diarrhée ou les nausées. Ici, ce traitement peut altérer le coeur et l'assistance respiratoire, donc il peut incontestablement mettre en péril celui qui le subit », avait souligné alors Bernard Tapie.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.