L1 (J7) : Rennes écrase Auxerre et se replace

L1 (J7) : Rennes écrase Auxerre et se replace©Panoramic, Media365
A lire aussi

Vincent DEGREMONT, Media365, publié le dimanche 11 septembre 2022 à 18h55

Ce dimanche, au Roazhon Park, Rennes a largement dominé Auxerre (5-0), grâce notamment à des buts de Gouiri et Terrier, lors de la 7eme journée de Ligue 1. Les Bretons en profitent pour monter au 6eme rang.



Douzième après deux défaites à Lyon (2-1) et lors de la réception de Marseille (0-2), l'AJA se déplaçait sur la pelouse de Rennais euphoriques mais fatigués après leur victoire sur le gong de jeudi à Chypre (1-2). Kamaldeen Sulemana avait disputé l'intégralité de la rencontre face à l'AEK Larnaca. Le Ghanéen avait pourtant des jambes de feu au coup d'envoi et a ouvert le score dès la 3eme, sur un long dégagement de Steve Mandanda. Profitant d'un raté de la tête de Paul Joly, le numéro 10 du Stade Rennais a accéléré, crocheté Jubal pour rentrer intérieur et enrouler du droit, trouvant le poteau rentrant opposé !

Moment triste à la 10eme, quand sur un duel avec Rayan Raveloson, la cheville de Baptiste Santamaria a tourné. L'ancien Angevin a dû sortir sur civière, applaudi par le public qui lui a souhaité bien du courage dans sa nouvelle épreuve. Six minutes plus tard, Benjamin Bourigeaud a lancé Sulemana d'une merveille de passe en profondeur. Le buteur a résisté à Joly, contourné Costil et a cru inscrire son doublé de l'intérieur du droit, mais Joly avait poursuivi son effort pour tacler in-extremis le ballon en corner !

Rennes marque tôt, puis souffre...

Souverains jusque-là, les Rennais ont ensuite laissé les visiteurs s'enhardir. A la demi-heure, Hamza Sakhi a débordé côté droit, puis mis une galette au sol et en retrait pour Mathias Autret. L'ancien Brestois a croisé en première intention, obligeant Mandanda à faire le grand écart pour repousser du pied ! Sept minutes plus tard, Autret a cherché M'Baye Niang sur la gauche de la surface. Mal placé, Joe Rodon n'a pu qu'être spectateur sur la reprise du Sénégalais, qui, en se retournant, a visé la lucarne opposée. Juste au-dessus !

Les visiteurs ressortaient du vestiaire le mors aux dents. Épuisés dans les jambes et les têtes, à l'image d'Arthur Theate balançant à l'emporte-pièce, les locaux laissaient les Icaunais atteindre les 65 % de possession en deuxième période. Courbant l'échine, les Rennais bénéficiaient d'un coup de pouce à l'heure de jeu, quand Alexandre Coeff s'est emmêlé les crayons. Amine Gouiri a alors chipé le ballon dans les pieds du pauvre défenseur, puis battu tranquillement Costil en croisant du droit (60eme).


... avant que Coeff saborde l'AJA

Sept minutes plus tard, Lesley Ugochukwu a lancé en profondeur le second buteur breton. D'abord derrière Raveloson, Gouiri a dévoré son adversaire à la course, puis a adressé un caviar au second poteau, où Martin Terrier a enterré le suspense sans opposition (68eme). Jean-Marc Furlan pouvait alors donner du temps de jeu à ses remplaçants, alors que Bruno Genesio faisait souffler Terrier et Doué... Les jeux étaient faits et la charnière auxerroise déconcentrée. Flavien Tait le devina à la 79eme, proposant une solution lointaine à Mandanda, qui avait la balle dans les gants et se demandait quoi en faire. Le portier champion du monde réalisa la première passe décisive de sa longue carrière d'un long dégagement dont Tait se saisissait 50 mètres plus loin, pour résister à Gideon Mensah et faire le tour de Costil avant de tacler dans la cage vide.

L'ancien gardien du Stade Rennais pensait avoir évité une addition encore plus salée à la 84eme, en repoussant une frappe de Gouiri à bout portant consécutive à un débordement de Lovro Majer côté gauche. Mais Matthis Abline avait bien suivi pour inscrire son premier but en Ligue 1, au bout d'un contrôle plein de sang-froid et d'une volée clinique à mi-hauteur le long du montant gauche (85em). Plein à craquer, le Roazhon Park appréciait bruyamment le carton plein de ses protégés et savait savourer une partie pas si bien embarquée... jusqu'au raté de Coeff, début du naufrage de l'AJA.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.