L1 (J7) : Lyon renverse le promu troyen

L1 (J7) : Lyon renverse le promu troyen©Media365
A lire aussi

Franck GUIDICELLI, Media365, publié le mercredi 22 septembre 2021 à 22h52

Mené 1-0 à la mi-temps par Troyes, Lyon a finalement renversé le promu pour s'imposer 3-1 au Groupama Stadium et revenir dans le premier tiers du classement.



Dominateurs mais parfois bousculés par les Troyens, les Lyonnais ont été menés au score sur un but de Chavalerin juste avant la pause. En seconde période, Lyon a enfin réussi à valider sa domination et la lumière est alors venue des recrues Shaqiri et Emerson qui ont remis l'OL en parfaite situation pour gagner avant que Lucas Paqueta ne mette fin au suspense en fin de match. Une bonne opération pour l'OL qui se rapproche du podium alors que pour Troyes, le constat est une nouvelle fois cruel, un contenu plus qu'honorable mais zéro point pris.

Le show Gallon

Frustrés par leur défaite au Parc des Princes (1-2), Les Lyonnais voulaient reprendre leur marche en avant face à Troyes. L'objectif podium en fin de saison oblige les Lyonnais à ne pas laisser trop de points en route, notamment à domicile. Attention toutefois à une équipe troyenne qui a montré de belles choses depuis le début de saison même si les résultats n'ont pas toujours été au rendez-vous. On s'attendait donc à assister à un match plaisant avec deux équipes joueuses. Et ce fut le cas avec beaucoup de rythme et un jeu très vertical pour aller vite devant le but adverse. A ce petit jeu, la qualité technique des Lyonnais a souvent fait la différence pour réussir à se projeter dans la surface sur de nombreuses combinaisons mais face à eux, le mur Gauthier Gallon s'est élevé. Infranchissable, le gardien troyen a multiplié les parades plusieurs fois devant Houssem Aouar (10eme, 17eme, 27eme) mais aussi devant Xherdan Shaqiri (13eme) ou Bruno Guimaraes (30eme). Bien aidés par leur goal, les Troyens n'ont jamais hésité à aller dans la surface adverse et à chaque fois, ils se sont montrés dangereux, notamment par Mama Baldé (3eme, 20eme). Bien en place derrière avec une bonne utilisation du hors-jeu pour piéger Islam Slimani, Troyes réussissait même à ouvrir le score grâce à une ultime action avant la pause de Xavier Chavalerin. L'ancien Tourangeau marquait d'une belle volée croisée (0-1, 45eme+1). Nul doute que Peter Bosz et ses joueurs se demandaient comment ils pouvaient rentrer aux vestiaires en étant menés au score.

Les recrues se distinguent

Les Lyonnais n'ont pour autant pas eu le temps de gamberger car l'entame de la seconde période était à leur avantage et très rapidement, Xherdan Shaqiri égalisait à la suite d'un corner. Le Suisse était servi sur le côté doit, dans la surface et trompait Gauthier Gallon d'une frappe du gauche en pleine lucarne (1-1, 47eme). Pas de quoi vraiment inquiéter les Troyens qui s'offraient une énorme occasion. Sur un contre mené par Rodrigues qui fait la différence sur la droite, il centre bien pour Baldé qui veut lober Dubois, c'est repoussé mais le ballon revient sur Touzghar alors que Lopes est sorti de sa cage. La frappe du Troyen est manquée et passe au-dessus (62eme). Une occasion manquée qui va coûter cher aux joueurs de Laurent Battles suite à un but d'Emerson (71eme) qui permettait à Lyon de repasser en tête au tableau d'affichage. Le match commençait alors à être plus haché à cause d'une baisse physique évidente des 22 acteurs. Mais les Troyens poussaient en fin de match pour arracher l'égalisation et Patrick Roberts était tout proche d'y parvenir (83eme) mais la solidarité de la défense lyonnaise le mettait en échec. Une occasion gâchée qui ne se reproduisait plus. Au contraire sur un contre rapidement mené, Moussa Dembélé servait Lucas Paqueta à la limite du hors-jeu. Une offrande que le Brésilien ne manquait pas en trompant Gauthier Gallon d'une belle frappe croisée. (3-1, 86eme). Un troisième but qui délivrait tout le stade et validait définitivement la victoire lyonnaise. De quoi aborder un calendrier chargé (sept matchs en un peu plus d'un mois) avec confiance pour l'OL. Pour Troyes en revanche, la prochaine réception d'Angers devient capitale pour éviter de glisser encore un peu plus vers la zone rouge.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.