PSG : Sarabia, fin de l'histoire ?

PSG : Sarabia, fin de l'histoire ?©Panoramic, Media365

Thomas Siniecki, Media365 : publié le mercredi 01 juin 2022 à 17h13

Le Paris Saint-Germain, parmi ses retours de prêt, devra à nouveau accueillir Pablo Sarabia la saison prochaine. L'ailier espagnol, qui a fait étalage de tout son talent et son efficacité au Sporting, a passé un cap et changé de statut.



Pablo Sarabia a réussi une saison très pleine au Portugal, sous les couleurs du Sporting où il était prêté par le Paris Saint-Germain (il avait inscrit un but contre Strasbourg en début de saison). Et la suite, alors ? "Pour le moment, je souhaite me concentrer sur les matchs à venir avec l'Espagne. C'est l'objectif à court terme. Quand ce sera terminé, j'évaluerai la meilleure option. Evidemment, je veux jouer et me sentir important, donc on verra si la solution sera au PSG ou non." Car Sarabia, un peu à l'image de Thilo Kehrer en Allemagne, est aussi un joueur devenu indispensable au sein d'une sélection qui demeure une des meilleures du monde. Il a ainsi été titularisé par Luis Enrique lors de cinq des six derniers matchs de la Roja, dont le Final Four de Ligue des nations - perdu en finale contre la France.

Lors de sa dernière cape, où il était cette fois entré en jeu, il n'en avait pas moins inscrit son premier doublé international lors d'un 5-0 contre l'Islande. Auteur de sept buts en 18 matchs, Sarabia est aligné à droite comme à gauche, toujours sur l'aile de l'attaque. C'est aussi là qu'il a régné au Sporting, et si le club lisboète n'a pas réussi l'exploit de conserver son titre au Portugal, c'était face à un Porto plus invincible que jamais et au cours d'un exercice également marqué par une qualification pour les huitièmes de finale en C1 (éliminé par Man City). Sarabia a inscrit quinze buts et délivré sept passes décisives en championnat, mais il lui sera bien difficile d'espérer encore autre chose à Paris qu'un rôle de remplaçant, fût-ce de luxe. A 30 ans, ses aspirations sont forcément différentes, par exemple, de celles du jeune Arnaud Kalimuendo (20 ans) prêté à Lens.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.