Nice-OM : Pour Maracineanu, "une ligne rouge a été franchie"

Nice-OM : Pour Maracineanu, "une ligne rouge a été franchie"©Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le lundi 23 août 2021 à 12h35

La ministre des Sports a fermement dénoncé les incidents qui ont entraîné l'interruption de la rencontre de Ligue 1 entre Nice et l'OM. "C'est inacceptable", a déclaré Roxana Maracineanu.



"On est là pour voir du sport, du football, le football ce n'est pas ça." Roxana Maracineanu a vivement réagi au lendemain des incidents qui ont émaillé la rencontre de clôture de la 3e journée de Ligue 1 entre Nice et l'OM. Une rencontre interrompue en raison de jets de projectiles et de l'envahissement de la pelouse par des supporters niçois, qui ont voulu s'en prendre aux joueurs marseillais et notamment à Dimitri Payet, qui venait de renvoyer en tribune une bouteille qui lui avait été jetée dessus. Et la rencontre a été définitivement arrêtée après 1h30 d'atermoiements, les Phocéens refusant de reprendre le match.

"C'est inacceptable"

"Une ligne rouge a été franchie en matière de violences à l'encontre des acteurs de jeu. Je me bats contre toute haine, incivilité dans les stades. Il faut aujourd'hui que la Ligue, les responsables de clubs soient responsables et prennent les sanctions qui sont celles du bon sens, celles en accord avec ce qui se passe, ce qu'ils voient sur les terrains, a tonné la ministre des Sports sur France Info. C'est inacceptable que nos supporters balancent des objets, soient violents, pénètrent dans les stades. Les clubs qui reçoivent des matchs sont responsables de la sécurité des joueurs, des entraîneurs et des arbitres qui sont sur le terrain avant tout et de ce qui se passe dans les tribunes dans les paroles et dans les actes."

Une enquête est en cours

"On est là pour avoir un spectacle sportif, si des gens ne sont pas capables de le suivre ils peuvent le faire devant leur télé et balancer des bouteilles devant leur télé mais pas dans un stade", a conclu l'ancienne nageuse. Le parquet de Nice a indiqué lundi qu'une enquête avait été ouverte sur ces incidents. La Ligue de football professionnel (LFP) a elle annoncé que les deux clubs étaient convoqués mercredi prochain devant la commission de discipline.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.