Nantes : Les confidences de Kita

Nantes : Les confidences de Kita©Media365

Axel Allag, Media365, publié le vendredi 04 juin 2021 à 23h00

Scandalisé par l'enterrement du "FC Kita" de la part de supporters du club, le président du FC Nantes, Waldemar Kita, a ouvert la porte pour un climat plus calme dans un entretien accordé à L'Equipe.


Assuré d'évoluer en Ligue 1 la saison prochaine après avoir passé l'obstacle Toulouse lors des barrages, le FC Nantes ne traverse pas pour autant une période sereine. Entre l'enterrement du cercueil du "FC Kita", déterré depuis ; et l'intrusion des spectateurs à la Beaujoire, il y a eu de quoi gâcher la fête. Dans les colonnes de L'Equipe, Waldemar Kita s'est exprimé avec une certaine colère sur le sujet. Réaffirmant son désir de ne pas vendre le club, il a ainsi exprimé que "ce qu'il s'est passé dimanche soir est un scandale. Attaquer du personnel pendant une réunion amicale... S'il y a du dialogue à retrouver, il n'y a pas de problème. Je suis le premier à écouter tout le monde (...) Je peux vous dire que quand je vois le FC Kita sur le cercueil, je vois la famille Kita. C'est plus grave que ce que vous dites. Vous ne voyez pas la haine chez cette cinquantaine de mecs qui emmène les autres ? La haine de tuer quelqu'un. C'est une honte."

"À chaque fois que je vais au bout d'un projet, on me tire dessus !"

Plutôt compréhensif au sujet la non satisfaction des supporters, il a néanmoins ciblé la Brigade Loire comme n'étant pas constructive dans le dialogue, se disant ouvert à la discussion "avec tout le monde". Fier du travail réalisé par Antoine Kombouaré à la tête de l'équipe, "ce qu'il a fait en quelques semaines, c'est exceptionnel", le président du FC Nantes a prôné pour un apaisement général. "Je travaille sur le futur, il y a une certaine stratégie. On me dit qu'il n'y en a pas, mais si, il y en a une ! Seulement, à chaque fois que je vais au bout d'un projet, on me tire dessus !", s'est emporté Kita.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.