Bruno Martini n'est pas oublié

Bruno Martini n'est pas oublié©Panoramic, Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le vendredi 21 octobre 2022 à 16h21

Décédé il y a deux ans, Bruno Martini, ancien gardien des Bleus, d'Auxerre ou de Montpellier, a eu le droit à de nombreux hommages depuis sa disparition.



C'était il y a deux ans, presque jour pour jour. Dans la nuit du 19 au 20 octobre 2020, Bruno Martini, victime d'un accident vasculaire cérébral devant sa voiture sur le parking du centre de formation du domaine de Grammont une semaine plus tôt, décédait à l'âge de 58 ans. L'ancien gardien, qui avait notamment intégré la Direction technique nationale (DTN) après l'arrêt de sa carrière de joueur, s'occupant de 1999-2010 des gardiens tricolores, était ensuite devenu directeur adjoint du centre de formation de Montpellier, le club où il a terminé sa carrière après en avoir passé la majorité à Auxerre (1981-1983 et 1986-1995), avec une courte interlude à Nancy.

De nombreux hommages

Martini, c'était 582 matchs chez les professionnels, une Coupe de France remportée avec Auxerre en 1994 et vingt-neuf matches de Coupe de l'UEFA, avec une demi-finale en 1993, et aussi 31 sélections en équipe de France entre 1987 et 1996 pour celui qui faisait partie du groupe des Bleus lors des championnats d'Europe 1992 et 1996. Et la mémoire de celui que Guy Roux décrivait comme "quelqu'un de (sa) famille" n'est pas oubliée. De nombreux hommages lui ont ainsi été rendus depuis deux ans. D'abord par ses anciens clubs (photo), ainsi que par les Bleus, avant le match contre la Finlande en novembre 2020.


En mars dernier, le stade des Tritons, situé dans le quartier des Hauts de Massane, à Montpellier, a été renommé « Bruno Martini ». Avec une fresque à son effigie et une plaque inaugurée par Michael Delafosse, le maire de la cité héraultaise, qui a souligné que Martini avait "fait vibrer Montpellier". Et en avril, à Auxerre, le terrain situé au pied de la tribune d'honneur du stade de l'Abbé-Deschamps a été baptisé en son nom. "Ce terrain-là, le soir ce sont les petits Auxerrois qui sont dessus, et le matin ce sont les jeunes du centre de formation. Donc ce nom, c'est vraiment pour le club qu'il a mis sur une rampe de lancement, il fallait vraiment que ce nom soit là", avait souligné l'ancien portier auxerrois Fabien Cool, rapporte L'Yonne Républicaine. Enfin, en mai, à Cergy-Pontoise (95), la première soirée des Trophées Bruno Martini, à l'initiative de l'Association des entraîneurs professionnels de gardiens de but (AEGB), une cérémonie ouverte par Marie Martini, veuve du regretté gardien.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.