Ligue des Champions (F) : Avec le retour d'Hamraoui, le PSG tenu en échec par le Real Madrid

Ligue des Champions (F) : Avec le retour d'Hamraoui, le PSG tenu en échec par le Real Madrid©Panoramic, Media365

Axel Allag, Media365, publié le mercredi 26 octobre 2022 à 20h38

Battu par Chelsea lors de son entrée en lice dans la compétition (0-1), le PSG n'est pas parvenu à rebondir ce mercredi à Madrid en Ligue des Champions. Le club de la capitale a concédé un match nul et vierge au stade Alfredo di Stéfano (0-0). Pour la première fois depuis le 16 avril, Kheira Hamraoui a elle retrouvé les terrains, en entrant en jeu.




Le PSG tarde à démarrer sa campagne de Ligue des Champions. Ce mercredi soir, une semaine après avoir perdu face à Chelsea (0-1), la formation entraînée par Gérard Prêcheur n'a pas su empocher les 3 points sur la pelouse du Real Madrid dans cette phase de groupes de la compétition. Même si elles avaient su s'imposer face au club merengue la saison passée (2-0 et 4-0), les Parisiennes ont été poussives, ce mercredi soir, notamment dans le réalisme.

Le PSG à l'arrêt, Hamraoui de retour

Lieke Martens, très incisive, a trouvé la barre transversale (29ème) tandis que Kadidiatou Diani a manqué de justesse dans le dernier geste, notamment dans un face à face important avec Misa, la gardienne du Real Madrid (54ème). Les locaux ont surtout dû procéder par le biais de contres, et le talent Caroline Weir aurait pu faire la différence à quelques occasions. Dans une rencontre globalement équilibrée, le nul n'est finalement pas illogique. Les motifs d'inquiétudes sont nombreux pour Paris, qui a donc enchaîné un deuxième match de suite sans victoire dans la compétition et n'a pas encore trouvé le chemin des filets adverses.


Si l'absence de Marie-Antoinette Katoto - blessée à un genou pour de longs mois - se fait remarquer, un petit événement s'est produit à la 76ème minute de jeu. Kheira Hamraoui, qui n'avait plus joué avec le PSG depuis le 16 avril dernier, a effectué son grand retour à la compétition en entrant à la place d'Oriane Jean-François. En cause, les conséquences humaines et psychologiques de l'agression subie par Hamraoui, en novembre dernier. De retour depuis le 20 septembre, elle n'avait pas encore retrouvé les terrains de manière officielle. C'est désormais le cas, et Gérard Prêcheur semble bien décidé à lui donner une nouvelle chance.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.