Bleus : Mbappé a rejoint puis dépassé Platini

Bleus : Mbappé a rejoint puis dépassé Platini©Panoramic, Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le vendredi 13 octobre 2023 à 23h45

Michel Platini est toujours dans le top 5 historique des buteurs de l'équipe de France, mais il descend d'un cran. Face à Kylian Mbappé, c'était inévitable, mais il s'agissait de savoir quand. L'attente n'a donc pas été bien longue.



Kylian Mbappé ne pouvait se contenter d'égaler Michel Platini, même si le clin d'oeil était parfait en atteignant 41 buts en 72 sélections, exactement comme son prédécesseur légendaire avec le n°10 chez les Bleus. Sauf que l'attaquant du Paris Saint-Germain a aussi inscrit le 42eme aux Pays-Bas (1-2), ce qui fait de lui le quatrième meilleur buteur de l'histoire de l'équipe de France (derrière les 54 buts d'Olivier Giroud, les 51 de Thierry Henry et les 44 d'Antoine Griezmann). Au passage, il met également fin à sa série de quatre matchs sans marquer avec le Paris Saint-Germain. "On n'était pas inquiets, lui non plus, tempère Adrien Rabiot (sur TF1). On en fait des tonnes car c'est lui, c'est un problème s'il ne marque pas très souvent. Mais on avait confiance, c'est très bien, on est contents pour lui et pour nous tous."

Deschamps : "Je préfère qu'il parle mieux avec ses pieds"

Didier Deschamps n'était "pas inquiet" non plus : "Il a le droit d'être un peu moins bien. Et quand il est comme ça, on a beaucoup plus de probabilités de gagner... Tant mieux pour lui, de par ce qu'il a aussi vécu au niveau privé ces derniers jours. Il remet un peu les pendules à l'heure. Il était en jambes, ils le craignaient en face et sont restés relativement prudents. Il a évidemment une qualité de finition au-dessus de la moyenne, ce qui fait de lui un joueurs hors normes, mais il a aussi fait les efforts quand il le fallait. A un moment, je l'ai même vu à droite pour compenser. En tant que leader et capitaine, c'est important aussi pour le reste du groupe."

Le sélectionneur martèle que Kylian Mbappé "fait en sorte de ne pas trop prendre de lumière en dehors" : "Beaucoup aimeraient qu'il en prenne plus, mais moi je préfère qu'il parle mieux avec ses pieds." Et vendredi soir à Amsterdam, comme souvent, c'était à nouveau le cas. Il y a deux ans, après la pire disette de sa carrière à la même période de la saison, c'était déjà l'équipe de France qui l'avait relancé, lors du Final Four remporté en Ligue des Nations.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.