Coupe du Monde 2022 : Un ambassadeur qatarien dérape et qualifie l'homosexualité de "dommage mental"

Coupe du Monde 2022 : Un ambassadeur qatarien dérape et qualifie l'homosexualité de "dommage mental"©Panoramic, Media365
A lire aussi

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le mardi 08 novembre 2022 à 17h06

Le Qatar fait encore parler de lui à quelques jours de l'ouverture de la Coupe du Monde.



La Coupe du Monde , c'est maintenant dans 12 jours. Le coup d'envoi de la 20eme édition de la plus grande compétition sportive approche et pour rappel, elle se disputera pour la première fois en fin d'année, en automne. Elle prendra place dans un pays très critiqué et décrié : le Qatar. Un petit pays gazier du Golfe qui ne cesse de faire parler à l'approche de l'ouverture de la compétition. Cette fois, c'est un ambassadeur qatarien du Mondial qui fait réagir.

« C'est "haram" car c'est un dommage mental »

Chargé de la promotion de la Coupe du Monde, ce dernier a été interviewé par ZDF, la chaine publique allemande, et a qualifié l'homosexualité de « dommage mental ». « Pendant la Coupe du Monde, beaucoup de choses vont arriver ici dans le pays. Parlons des gays. Le plus important, c'est que tout le monde acceptera qu'ils viennent ici mais ils devront accepter nos règles », a commencé Khalid Salman, un ancien international qatarien, puis précisé que l'homosexualité, « c'est haram », c'est-à-dire « interdit ». « C'est "haram" car c'est un dommage mental », a ensuite lâché M. Salman, avant d'être interrompu par un attaché de presse, dans cet extrait de l'entretien qui sera diffusé en intégralité mardi soir sur ZDF.


La ministre des Sports allemande outrée

En Allemagne, la ministre de l'Intérieur qui est également celle des Sports, n'a pas caché son dégoût pour ces propos. « De telles déclarations sont horribles », a déploré Nancy Faeser, lors d'une conférence de presse à Berlin, qui a néanmoins affirmé qu'elle gardait confiance dans les garanties de sécurité pour les spectateurs de la Coupe du Monde obtenues de la part du Premier ministre qatarien lors d'un récent déplacement dans le pays. « C'est le Premier ministre qui me l'a donnée, je n'ai pas de nouvelles indications de sa part selon lesquelles quelque-chose aurait changé », a indiqué Nancy Faeser, mardi. Au Qatar, les relations sexuelles entre personnes du même sexe sont interdites et criminalisées. Le 21 septembre dernier, l'émir du Qatar, Cheikh Tamim ben Hamad Al-Thani, avait voulu apaiser les esprits sur l'accueil des visiteurs LGBT+ et assuré que tous les supporters seraient accueillis « sans discrimination » lors de la compétition organisée dans son pays.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.