Coupe du monde 2022 : Ibrahimovic avoue une "panique" de la retraite

Coupe du monde 2022 : Ibrahimovic avoue une "panique" de la retraite©Panoramic, Media365

Axel Allag, Media365, publié le mardi 22 mars 2022 à 23h15

Suspendu pour le match de barrages jeudi à Stockholm entre la Suède et la République Tchèque dans le cadre de la qualification à la Coupe du monde 2022, Zlatan Ibrahimovic a évoqué sa possible retraite. Désormais âgé de 40 ans, il a confié certaines pensées, à sa manière.


La fin se rapproche inévitablement pour Zlatan Ibrahimovic. A 40 ans, celui qui sera suspendu pour la demi-finale de barrage de la Coupe du monde 2022 entre la Suède et la République Tchèque (jeudi, 20h45) a confié son appréhension concernant ce moment, ce mardi en conférence de presse. Il a avoué une certaine "panique" à l'idée de raccrocher les crampons. "J'ai cette petite peur: qu'est ce qui va se passer après ? Je sais que j'aurais d'autres possibilités, que je vais avoir beaucoup d'offres. Mais cette adrénaline que j'ai sur la pelouse je ne la trouverai nulle part ailleurs", a glissé le buteur, auteur de 62 buts en 120 sélections.

"Vous ne verrez plus Ibrahimovic, donc profitez-en tant que vous pouvez"

Présent devant les médias aux côtés d'Anthony Elanga, 19 ans, Ibrahimovic a évoqué la génération séparant les deux éléments, alors le géant suédois a évolué avec Joseph Elanga, le père de l'ailier de Manchester United, sous les couleurs du Malmö FF en 2000/2001. "Profitez-en pendant que je suis sur la pelouse, parce que vous ne verrez rien de comparable. Vous verrez Elanga, je dis ça avec tout le respect, mais vous ne verrez plus Ibrahimovic, donc profitez-en tant que vous pourrez", a-t-il assuré, hilare, aux journalistes. Si d'aventure, la Suède devait se qualifier pour la finale des barrages, elle affrontera la Pologne de Robert Lewandowski, déjà assurée d'être présente au prochain tour en raison de l'éviction de la Russie. Mais pour cette opposition possible, Ibrahimovic a reconnu qu'il ne sera pas en mesure de disputer les 90 minutes.


"Je n'ai pas 90 minutes dans les jambes. Mais on le savait avant ce rassemblement", a expliqué celui qui se remet d'une blessure au tendon d'Achile et est entré en jeu lors des 3 derniers matchs de l'AC Milan, leader de Serie A. Il a abordé son rôle en sélection, alors qu'il évolue avec Dejan Kulusevski (prêté par la Juventus Turin à Tottenham), ou encore Alexander Isak (Real Sociedad). "Ce sont eux l'avenir. On ne doit pas investir ou miser sur moi, mais sur eux. Je suis là pour les aider à avancer", a affirmé le natif de Malmö.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.