CM 2022 : Les moments forts de la 6ème journée

CM 2022 : Les moments forts de la 6ème journée©Panoramic, Media365
A lire aussi

Axel Allag, Media365 : publié le samedi 26 novembre 2022 à 08h00

Le sixième jour de ce Mondial 2022 a vu plusieurs événements se dérouler. Notamment l'élimination du pays hôte, le Qatar, défait par le Sénégal (1-3), ou encore la troisième victoire de l'histoire dans un Mondial de l'Iran, face au pays de Galles (0-2).



Le Qatar, premier pays éliminé du Mondial 2022

L'histoire retiendra donc que le Qatar, pays hôte de cette Coupe du monde 2022, est le premier éliminé. Déjà battus en ouverture face à l'Équateur (0-2), les joueurs dirigés par de Félix Sánchez Bas ont affiché une grande naïveté face au Sénégal et se sont de nouveau inclinés (1-3). C'est la deuxième fois seulement qu'un pays organisateur est éliminé dès le premier tour, après l'Afrique du Sud en 2010, comme le relate Opta. Le sélectionneur du Qatar a confié sa déception, en conférence de presse, dans des propos retranscrits par l'AFP. "La plupart des adversaires sont meilleurs", a synthétisé celui qui a décrit la Coupe du monde comme "une compétition difficile". "Nous voulions aller plus loin mais nous connaissons notre position, nos limites car nous sommes un petit pays, une petite population, avec un championnat pas très compétitif mais nous avons déployé beaucoup de moyens", a-t-il ajouté. Le troisième match, mardi contre des Pays-bas qui devront assurer une première place (16 heures), ne s'annonce en rien aisé. Et une victoire improbable n'empêcherait pas les Qatariens d'être les pires hôtes de l'histoire, car les Sud-Africains avaient terminé avec quatre points en 2010.

L'Iran se replace dans la course aux 8ème de finales

L'Iran a démontré qu'il était possible de se relever après un début compliqué. Balayée par l'Angleterre lors de la 1ère journée (6-2), la formation entraînée par Carlos Queiroz s'est imposée au bout du suspense face au pays de galles (0-2) grâce à des réalisations de Rouzbeh Cheshmi (90ème+8) et Ramin Rezaeian (90ème+11). Il faut dire que la première expulsion de ce Mondial, attribuée au gardien gallois Wayne Hennessey pour une sortie manquée et un genou dans le visage de Taremi (84ème) a facilité les choses à une formation iranienne supérieure sur le plan technique. Avant la rencontre, les joueurs ont chanté l'hymne national, très certainement en raison de menaces et intimidations de la part des dignitaires du régime iranien, selon le Guardian. L'Iran retrouvera les USA, mardi (20 heures) pour un match ultra-important et à la charge politique forte. Un nul sera suffisant dans l'optique d'une éventuelle première participation en huitième de finale pour l'Iran, qui ne totalise que 3 succès dans le Mondial, dont un en 1998, en France, face... aux États-Unis (1-2).

L'Angleterre toujours maudite face aux États-Unis

Ce ne sera pas pour cette fois. Gareth Southgate avait pourtant prévenu avant la rencontre contre les États-Unis que les Three Lions n'avaient pas de quoi bomber le torse. "Avons-nous déjà battu les États-Unis dans un tournoi majeur? Non, nous devons donc essayer d'entrer dans l'histoire. Nous sommes doués pour faire l'éloge de nous-mêmes en tant que nation sans aucune preuve, nous devons donc bien performer". Finalement, comme en 2010 (1-1) ou en 1950 (défaite 0-1 des Three Lions), l'Angleterre n'a pas su s'imposer contre les États-Unis dans un Mondial, avec un match nul final (0-0). Après son carton face à l'Iran (6-2), l'Angleterre a déçu et devra valider son billet pour les 8èmes face au Pays de Galles, mardi.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.