Burkina Faso - Dayo : ''Tapsoba, un petit qui écoute les consignes''

Burkina Faso - Dayo : ''Tapsoba, un petit qui écoute les consignes''©Media365
A lire aussi

Rédaction Media365, publié le vendredi 14 janvier 2022 à 15h55

Il y a beaucoup de tendresse entre les deux défenseurs centraux du Burkina Faso, Edmond Tapsoba et Issoufou Dayo.

Le Burkina Faso a fait un grand pas vers les huitièmes de finale de la CAN en battant le Cap-Vert (1-0), jeudi à Yaoundé lors de la deuxième journée du groupe A. Une victoire qui doit beaucoup à la consistance défensive affichée par les Etalons. Celle-ci n'est sans doute pas due au hasard : les hommes de Kamou Malo retrouvaient pour l'occasion leur charnière centrale titulaire, composée d'Issoufou Dayo et d'Edmond Tapsoba, remis du Covid.

Tapsoba perturbé par le Covid

Cela n'a pas empêché l'équipe burkinabè de souffrir en seconde période, quand elle défendait son avantage. « C'est normal. Beaucoup de joueurs manquent d'entraînement, analysait Edmond Tapsoba après la rencontre, dans la zone mixte du stade d'Olembe. Je ne me suis entraîné qu'une fois après mon Covid. On n'a jamais été au complet depuis la préparation, il y a toujours eu des joueurs manquants. »

Apte depuis le début de la compétition, Issoufou Dayo se félicitait d'avoir retrouvé son binôme habituel. Lui le trentenaire prend du plaisir avec son cadet. « Avec Edmond, il y a beaucoup de compréhension entre nous, confie le joueur de la RS Berkane. C'est un petit qui écoute les consignes. Et de temps en temps, il m'appelle pour me replacer. On avait besoin de lui. Comme je le dis toujours, dans le football, il n'y a pas de petit, pas de grand. Le petit peut replacer le grand, le grand peut replacer le petit. Je suis très fier de jouer à côté de lui. »

Une belle complicité

Amis sur le terrain comme en dehors de celui-ci, les deux hommes ont développé une belle complicité. « On se comprend, tout se passe bien que ce soit sur le terrain ou en dehors du terrain, on est des bons amis », poursuit Issoufou Dayo. Une osmose dont les Etalons auront besoin pour remplir les objectifs. Celui du jour était de prendre les trois points. « Un match nul aurait été un faux pas pour nous, on a su l'éviter », résume Edmond Tapsoba.

La suite, et en particulier le troisième match du groupe A face à l'Ethiopie ? Les deux compères y pensent déjà. « On va se concentrer sur cette rencontre pour se qualifier pour les huitièmes de finale. Ce ne sera pas facile, c'est l'Ethiopie, ça joue au foot. On est prévenus », conclut Issoufou Dayo. Rendez-vous est pris.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.