L'Algérie qualifiée après un derby tout en suspense / Coupe Arabe (quarts)

L'Algérie qualifiée après un derby tout en suspense / Coupe Arabe (quarts)©Media365

Rédaction Media365, publié le samedi 11 décembre 2021 à 23h10

Au terme d'un match très intense, l'Algérie a éliminé le Maroc aux tirs au but (2-2, 5-3) et s'est qualifiée pour les demi-finales de la Coupe Arabe de la FIFA.



L'Algérie l'a emporté aux tirs au but sur le Maroc (2-2, 5-3) et s'est qualifiée pour les demi-finales de la Coupe Arabe de la FIFA, samedi au stade d'Al Thumana. Mieux entrés dans le match, les Fennecs se montraient dangereux les premiers. Un coup franc de Brahimi (7e), puis un corner direct de Belaïli (9e) étaient bien gérés par Zniti et ses défenseurs.

Après vingt minutes au net avantage des hommes de Madjid Bougherra, les Marocains relevaient progressivement la tête. Azaro ne parvenait pas à profiter du dégagement cafouillé de Mbolhi (26e), puis réclamait en vain un penalty (31e). Mbolhi sauvait son camp d'une claquette sur une tentative bien cadrée d'El Karti (36e). Les équipes se rendaient coup pour coup, et c'était au tour des Algériens de réclamer un penalty, suite à une chute de Zerrouki dans la surface. Là encore, l'arbitre ne sifflait pas. La meilleure occasion algérienne de la période survenait quand Meziani, bien servi par Mrezigue, réussissait un bon contrôle mais vrillait sa frappe hors du cadre (45e).

Nahiri répond à Brahimi

Au retour des vestiaires, l'Algérie était de nouveau la première équipe à se mettre en action. Mrezigue (46e) et Meziani (48e) semaient le trouble dans la défense marocaine. Plus tranchants, les Fennecs accentuaient la pression, et leurs efforts allaient payer. Belaïli s'infiltrait sur son côté et était crocheté par Chibi. Après un long examen des images vidéo, M. Sampaio désignait le point de penalty. Brahimi ne laissait pas passer l'occasion (62e, 0-1). La joie allait être de courte durée. Si le Maroc avait concédé son premier but du tournoi au pire moment, un coup franc allait lui suffire pour égaliser. Parfaitement trouvé au second poteau par Hafidi, Nahiri plaçait un coup de tête imparable (64e, 1-1).

Le coup de génie de Belaïli

On pensait alors que le match était en train de tourner, mais le Maroc ne parvenait pas à faire la décision, malgré la bonne entrée d'El Berkaoui. Des plus incertaines, la partie allait se jouer en prolongations. Et comme souvent en pareil cas, un coup de génie débloquait la situation. Sur un long dégagement de Mbolhi, Belaïli recevait le ballon à plus de 40 mètres des buts marocains. L'ailier gauche pivotait et catapultait un missile dans le but de Zniti, irrémédiablement lobé (102e, 1-2).


Le coup aurait pu et dû s'avérer fatal, mais c'était sans compter la combativité marocaine. Et son efficacité sur balles arrêtées. Chibi trouvait Benoun. Le coup de tête parfait du défenseur trompait Mbolhi, un peu raide sur ses appuis (111e, 2-2). Le score n'évoluait plus ensuite entre deux équipes émoussées. Tout allait se jouer aux tirs au but. Et à ce jeu cruel, ce sont les Marocains qui craquaient les premiers, quand El Berkaoui manquait sa tentative. Tougai ne ratait pas la sienne et envoyait les siens en demi-finales. Le Qatar, pays organisateur, attend maintenant les Fennecs.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.