PSG : le mea culpa d'Emery sur le fiasco face au Real

PSG : le mea culpa d'Emery sur le fiasco face au Real©Wochit
A lire aussi

6Medias, publié le jeudi 03 mai 2018 à 18h56

Dans une interview-fleuve à un magazine espagnol, Unai Emery livre une analyse sans langue de bois et remarquablement juste de l'élimination de son équipe en huitième de finale de Ligue des champions.

Il flotte clairement une ambiance de fin de règne au Paris Saint-Germain, celui d'Unai Emery qui boucle une deuxième saison pleine en championnat, mais encore une fois frustrante sur le plan européen.

Éliminé en 2017 face au FC Barcelone à la suite d'une homérique "remontada", le coach basque a été sorti en 2018 par l'autre géant espagnol, le Real Madrid, avec un goût d'inachevé et le sentiment que le PSG n'est pas allé au bout de lui-même.

Une impression confirmée par Unai Emery dans une interview accordée au magazine espagnol The Tactical Room, et que RMC Sport a repérée. "Sur ce match, il s'est passé tout ce que l'on ne voulait pas", a confié le technicien. "Fin de la première mi-temps, on concède un penalty et ils égalisent", rappelle l'ancien du FC Séville.



Un mauvais choix de joueurs

"Deuxième mi-temps, on ne concrétise pas notre temps fort. Fin du match, ils prennent l'avantage et doublent la mise. Nous n'avons pas su en finir quand nous le pouvions et nous n'avons pas su souffrir quand nous le devions", dresse-t-il avec en filigrane des regrets de ne pas avoir saisi l'ouverture laissée par le Real, notamment au match aller.

Au retour, il fallait remonter le score de (3-1) concédé au stade Bernabeu, mais il a manqué de la grinta à un PSG dominé chez lui. "Nous avions besoin que le match devienne fou, mais nous n'y sommes pas arrivés. Peut-être parce que j'ai aligné des joueurs de contrôle, à la place de joueurs pour accélérer le rythme", concède Emery dans un aveu lourd de sens et plein d'autocritique.

"J'ai dit à mon adjoint que ça ne le ferait pas"

Unai Emery n'a pas hésité à confier une anecdote plutôt rare : "Là je n'ai pas eu le contrôle de l'équipe. J'ai mis des joueurs pour contrôler les moments de tension, mais le match demandait autre chose. Dès la 15e minute, j'ai dit à Carcedo, mon adjoint, que ça ne le ferait pas". Lucide et franc, le débriefing du quart du huitième de finale est sans concession.

L'expulsion de Verratti à cause de la frustration

"Pour ce match face au Real, on avait besoin de la folie du match face au Barça de l'an dernier : il fallait tout casser", explique-t-il afin d'illustrer le plan de jeu parfait en référence au (4-0) de 2017 face au Barça au match aller. Il fallait ainsi "que dans cette folie, que le Real prenne peur. Nous avons réussi à l'obtenir par moment au Bernabéu, mais pas au retour", regrette Emery.

Moment clé du match retour au Parc face au Real Madrid, le carton rouge reçu par Marco Verratti. Plus qu'une faute lourde, Unai Emery explique ce geste autrement. "Pourquoi Verratti a été expulsé ? À cause de la frustration émotionnelle qu'il ressentait. Parce que c'est difficile de résister à ce type de frustrations. Il faut s'habituer à vivre avec, à jouer avec et à la dépasser. Probablement que cela ne se serait pas produit avec un joueur du Real ou du Barça".

Là encore, c'est un état d'esprit global qui est pointé du doigt, avec en toile de fond une équipe parisienne loin d'avoir la maturité des grands clubs européens qu'elle veut à terme supplanter.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.