Paul Pogba sous pression

Paul Pogba sous pression©Wochit

6Medias, publié le dimanche 09 septembre 2018 à 16h40

Le milieu de terrain de l'équipe de France est revenu dans le JDD sur son été entre la célébration du titre de Champion du monde et son retour agité à Manchester United. Il confie que, désormais, sa vie a changé.

Le statut de Champion du monde n'est peut-être pas si facile à assumer qu'il n'y parait.

Certains joueurs de l'équipe de France en tout cas, commencent à s'en apercevoir. À l'image de Paul Pogba. Dans un entretien accordé au JDD, le milieu de l'équipe de France parle de l'après-Coupe du Monde, une période charnière où "ta vie change", dit-il. Avec ce statut en poche, le regard des gens et les attentes sont démultipliés. "Si tu penses te reposer sur tes lauriers... La France entière nous a suivis. Le regard des gens a évolué (...) Avant, c'était déjà assez compliqué de marcher dans la rue tranquillement. Là encore plus. Si tu veux aller au McDrive, les gens vont te reconnaître sur une photo", explique-t-il.



Une vie qui change en tant que sportif, mais surtout en tant qu'homme, où chaque écart est scruté. "C'est là où tu as besoin de ta famille. On va être encore plus attendus (...) Dès qu'il y aura un petit truc, ce sera encore pire qu'avant", précise le joueur de Manchester United. Et de prendre l'exemple de l'écart de conduite d'Hugo Lloris. "Vous avez vu Hugo ? Ça arrive, c'est un être humain. Je pense que s'il n'avait pas été champion du monde, ça ne serait pas sorti", estime-t-il.

"La Coupe du monde c'est énorme"

Au-delà des attentes, Paul Pogba se remémore son titre de Champion du monde avec "des flashs" de la préparation ou de la vie de groupe, et concède que l'équipe entière ne s'attendait pas à un tel emballement médiatique. "L'impact que ça a eu mondialement, c'était impossible de s'en rendre compte parce qu'on était dans notre bulle. J'essaye de réaliser, vraiment. En y repensant, je me dis waouh, la Coupe du monde c'est quand même énorme".

Après sa réconciliation avec les journalistes favorisée par Didier Deschamps, "il me disait que faire la guerre, c'est voué à l'échec", Paul Pogba veut désormais profiter.

Une grande fête est organisée au Stade de France après le match face aux Pays-Bas ce dimanche pour enfin être en communion avec le public. Parce qu'il l'avoue avec dépit : "on était tous dégoûtés de ne pas voir savouré ce moment avec les supporters (sur les Champs-Elysées)".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.