Le message des Ultras qui inquiète le PSG

Le message des Ultras qui inquiète le PSG©Panoramic
A lire aussi

6Medias, publié le jeudi 25 janvier 2018 à 20h20

Dans un communiqué, le Kop of Boulogne appelle à un "déplacement massif" si le PSG se qualifie en finale de Coupe de la Ligue. Un match qui aura lieu à Bordeaux.

De quoi inquiéter.

Le Kop of Boulogne sort de son silence. Éloigné du Parc des Princes depuis le plan Leproux de 2010 (vidant le stade de tous ses Ultras), le groupe "Ultras Made in France" a publié un message sur les réseaux sociaux ce jeudi. Un communiqué qui inquiète tout particulièrement le PSG. Le groupe d'Ultras appelle ainsi à "une démonstration de force" le 31 mars. Date à laquelle doit se tenir la finale de la Coupe de la Ligue à Bordeaux. Si le PSG n'a pas encore validé son ticket pour cette finale, ce message est pris très au sérieux.

"La seule manière de rendre un dernier hommage à ceux que nous étions, à ceux qui nous ont quittés, est de se mobiliser une dernière fois. Au fil des années, les personnes rencontrées avaient toutes le même discours [...] La finale de la Coupe de la Ligue à BORDEAUX Le Samedi 31 MARS est notre UNIQUE fenêtre de tir. Il faut insister sur ce point : c'est notre SEULE CHANCE.", indique le communiqué.

Sans violence
En guerre avec le kop d'Auteuil depuis des années, comme le précise Le Parisien, les Ultras de Boulogne nient tout appel à la violence "ceci n'est en aucun cas un appel à la violence. Trop de personnes de chez nous ont payé cher par le passé. "Mais ils restent assez vindicatifs : "Le CUP et Auteuil sont désormais tenus par la racaille. Exactement la même qui nous détestait et que nous combattions à l'époque."

Le groupe précise enfin qu'il ne compte pas revenir. "À l'aube de ce 40e anniversaire, un constat s'impose donc : nous ne reviendrons pas." Si ce message inquiète le PSG, c'est moins le cas du côté des autorités. Informées, elles disent rester vigilantes. Rappelons qu'en 2010, un homme de 37 ans, Yoann Laurence était décédé, frappé à mort par deux supporters lors d'une rixe. Un dossier qui sera, en tout cas, suivi de très près en cas de qualification du PSG pour la finale, mardi prochain contre Rennes.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU