Arsène Wenger confie être "proche" du PSG

Arsène Wenger confie être "proche" du PSG
A lire aussi

6Medias, publié le mardi 15 mai 2018 à 19h40

Alors qu'il vient d'achever une collaboration de 22 ans avec Arsenal, Arsène Wenger est régulièrement annoncé dans plusieurs grands clubs européens, comme le PSG. Une rumeur certainement relancée par les dernières déclarations de l'entraîneur français.

Arsène Wenger au PSG, la rumeur risque bien de repartir de plus belle.

En cause, les dernières déclarations du coach alsacien, qui vient de passer 22 ans sur le banc d'Arsenal. "Nous sommes proches, nous avons toujours été proches...", a notamment confié l'entraîneur français à beIN SPORTS au sujet du Paris Saint-Germain, avant de couvrir de louanges les propriétaires du club bleu et rouge.

"Je les avais encouragés à l'époque à acheter le Paris Saint-Germain, car je pensais qu'avec des moyens, il y avait quelque chose à créer, dans une ville qui adore le foot. Une capitale a besoin d'une grande équipe. Vous avez ça dans tous les pays... On ne peut pas avoir une petite équipe dans une capitale. Il y avait tout à faire. Et ils ont bien entamé le travail", a estimé Arsène Wenger à propos des dirigeants parisiens, allant même jusqu'à défendre la saison 2017-2018 de l'équipe francilienne, elle qui n'a pu dépasser les huitièmes de finale de la Ligue des Champions.

"Ça ne va pas être simple"

"Je pense qu'on est un peu trop exigeant avec le PSG aujourd'hui, parce qu'ils viennent de faire le quadruplé et ce n'est pas assez bon. On ne peut pas construire un club avec l'idée que s'il ne gagne pas la Ligue des champions, tout est mauvais. Même des clubs comme le Real Madrid ne l'ont pas gagnée pendant quinze ans, et pourtant ils ont continué à survivre. Il faut qu'ils continuent à orienter leur travail vers l'excellence, et il ne faut pas oublier non plus qu'il y a de la concurrence. Manchester United, Manchester City, Liverpool... En Angleterre, il y a six clubs qui peuvent investir beaucoup d'argent. Il y a toujours les Espagnols, les Allemands, les Italiens vont revenir aussi, donc ça ne va pas être simple", a encore estimé l'ex-entraîneur d'Arsenal.

Quid, alors, d'une collaboration entre le PSG et Arsène Wenger ? "Je n'en sais rien. Je viens d'arrêter il y a 48 heures, je n'ai pas pris de décision. Et pour l'instant, je n'ai pas eu de contact, donc je suis vraiment devant une page blanche", a affirmé le technicien de 68 ans, qui ne devrait assurément pas manquer de prétendants européens pour retrouver le banc d'une nouvelle équipe.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.