Bundesliga : Le Bayern royal à Leipzig, nouveau doublé pour Haaland

Bundesliga : Le Bayern royal à Leipzig, nouveau doublé pour Haaland©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le samedi 11 septembre 2021 à 20h52

Leipzig a violemment subi la loi du Bayern samedi soir (1-4). La quatrième journée de Bundesliga a aussi vu Erling Haaland ajouter deux buts à sa collection, lors du succès dingue de Dortmund sur le terrain de Leverkusen (3-4).



Pas de retard à l'allumage pour le Bayern, impérial lors du premier énorme choc de la saison en Bundesliga, samedi à Leipzig (1-4). Robert Lewandowski a d'abord lancé les hostilités sur penalty (12eme) puis Jamal Musiala a profité de la blessure de Serge Gnabry, touché musculairement (45eme+1), pour faire à nouveau étalage de tout son talent en début de seconde période. D'abord buteur (0-2, 47eme), le virevoltant ailier de 18 ans a ensuite délivré une formidable passe décisive pour Leroy Sané (0-3, 54eme). Si Konrad Laimer a sauvé l'honneur d'une frappe surpuissante sous la barre (1-3, 58eme), Eric Choupo-Moting a regonflé l'addition dans le temps additionnel (1-4, 90eme+2). A quatre jours du déplacement à Barcelone en Ligue des Champions, les Bavarois ont haussé le ton.

Il le fallait pour suivre le rythme de Wolfsbourg et de Dortmund. Le VFL, seul leader avec quatre victoires en quatre matchs, l'a emporté à Greuther Fürth (0-2). Le test s'annonce particulièrement complexe pour le LOSC mardi soir, en C1. Quant au Borussia, troisième à trois points de Wolfsbourg et à une longueur du Bayern, la victoire s'est jouée lors d'un match exceptionnel à Leverkusen (3-4).

Erling Haaland a inscrit un doublé, comme à la parade, dont le dernier but décisif sur penalty (77eme). Auparavant, Moussa Diaby avait permis au Bayer de reprendre les devants pour mener 3-2 (55eme), avant l'égalisation de Raphaël Guerreiro sur un sublime coup franc (71eme). Leverkusen, sixième, laisse le BvB passer devant, mais toujours avec un bon matelas d'avance sur Leipzig, treizième avec trois petits points. Julian Nagelsmann n'a décidément eu aucune pitié pour son retour.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.