Giro 2023 : Plus de contre-la-montre pour attirer Evenepoel ?

Giro 2023 : Plus de contre-la-montre pour attirer Evenepoel ?©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365, publié le jeudi 15 septembre 2022 à 09h15

Dans la foulée de la victoire de Remco Evenepoel sur la Vuelta, les organisateurs du Giro seraient prêts à laisser plus de place au contre-la-montre afin de convaincre le Belge de s'aligner au départ.



Ce n'est pas nouveau, le contre-la-montre a de moins en moins la cote. Les organisateurs des trois Grands Tours en ont progressivement réduit le poids après certaines dérives passées et afin d'éviter que cet exercice ne génère trop d'écarts au classement général. Toutefois, la donne pourrait largement changer, tout du moins en ce qui concerne le Giro. En effet, alors que le parcours de l'édition 2022 n'a proposé que deux exercices chronométrés à Budapest lors de la 2eme étape puis à Vérone le dernier jour, le kilométrage total a atteint 26,6 kilomètres dans un parcours long de 3450. Néanmoins, selon le quotidien belge néerlandophone Het Laatste Nieuws, les dirigeants de RCS Sport sont prêts à en augmenter l'importance afin d'attirer au départ un certain Remco Evenepoel. Le récent vainqueur de la Vuelta à seulement 22 ans n'a jamais caché son intérêt pour l'effort solitaire et proposer une part plus conséquente que le Tour de France ou la Vuelta serait un argument de poids.

Jusqu'à 70km de contre-la-montre sur le Giro 2023 ?

Le quotidien belge affirme ainsi que les organisateurs du Giro iraient jusqu'à intégrer pas moins de trois étapes contre-la-montre au parcours de l'édition 2023. Un fait qui n'est arrivé qu'à trois reprises sur les dix dernières éditions, dont deux intégraient alors un contre-la-montre par équipes. RCS Sport pourrait ainsi proposer entre 60 et 70 kilomètres disputés dans ce format, ce qui ferait mieux que le dernier Tour de France remporté par Jonas Vingegaard, qui avait proposé 53,9 kilomètres répartis sur deux étapes, tout d'abord à Copenhague pour lancer l'épreuve puis à Rocamadour la veille de l'arrivée sur les Champs-Elysées. Le Het Laatste Nieuws avance même que la première étape du Giro édition 2023 aurait lieu dans les Abruzzes avec un chrono long de 18 kilomètres entre Fossacesia et Ortona. Ce qui laisserait une cinquantaine de kilomètres à répartir entre les deux autres étapes envisages. Le Tour de France pourrait alors répliquer le 27 octobre prochain pour attirer Remco Evenepoel qui est attendu « dès que possible » par les organisateurs.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.