Ineos Grenadiers : Tao Geoghegan Hart ne manque pas d'ambitions

Ineos Grenadiers : Tao Geoghegan Hart ne manque pas d'ambitions©Panoramic, Media365

Aurélie SACCHELLI, publié le vendredi 27 novembre 2020 à 12h49

Vainqueur surprise du Giro le mois dernier, le Britannique Tao Geoghegan Hart (Ineos Grenadiers) espère défendre son titre en 2021, mais rêve aussi de briller sur le Tour de France et la Vuelta.



Tadej Pogacar, Tao Geoghegan Hart, Primoz Roglic. Tels ont été les trois vainqueurs de Grand Tour cette année, et le Britannique de l'équipe Ineos Grenadiers, vainqueur du Giro, est assurément celui qui a créé la plus grosse surprise, lui qui n'avait jamais fait mieux que 20eme de la Vuelta comme meilleur résultat sur un Grand Tour. Équipier de Geraint Thomas au départ du Tour d'Italie, le coureur de 25 ans s'est mué en leader après l'abandon du Gallois et au fil des jours. Et quand on a goûté au succès, on rêve d'autres victoires. Tao Geoghegan Hart ne manque pas d'ambitions : " C'est mon rêve de gagner le Tour de France ou la Vuelta. C'est l'objectif. J'espère avoir encore au moins dix ans devant moi, et le plan est de se battre chaque année pour ces courses. Et aussi le Giro, bien sûr », explique-t-il à La Gazzetta dello Sport.

Geoghegan Hart pourra-t-il être leader ?

Mais alors qu'Ineos peut compter sur un effectif pléthorique, avec désormais quatre vainqueurs de Grands Tours (Egan Bernal, Geraint Thomas, Richard Carapaz et donc Tao Geoghegan Hart) et deux recrues qui savent briller sur les Grands Tours, Adam Yates et Richie Porte, le vainqueur du Giro 2020 pourra-t-il au moins défendre son titre l'année prochaine ? « On va avoir une discussion avec l'équipe dans les six ou sept semaines qui viennent. On va voir. Il y a tellement de courses en cyclisme, tellement de courses que j'ai hâte de disputer. J'ai toujours aimé courir en Italie et je suis sûr que je courrai beaucoup là-bas l'année prochaine. »

Il a déjà repris l'entraînement

Quel que soit le calendrier, Tao Geoghegan Hart fait tout pour être prêt pour la reprise de la saison. Une saison qu'il espère moins particulière que celle de 2020. « J'ai repris l'entraînement depuis cinq jours, et je me suis mieux senti que prévu après un mois d'arrêt. La force que j'ai acquise pendant le Giro est toujours quelque part dans mes jambes. J'espère qu'on aura un peu plus de temps entre les courses l'année prochaine, et qu'on reviendra presque à la normale. J'ai déjà hâte d'y être. » Rappelons que suite à l'annulation des épreuves australiennes, la saison World Tour ne débutera que le 21 février, si tout va bien, avec le Tour des Emirats Arabes Unis.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.