Dopage : Pour Petacchi, les propos d'Hondo n'ont pas été correctement traduits

Dopage : Pour Petacchi, les propos d'Hondo n'ont pas été correctement traduits©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER : publié le vendredi 13 novembre 2020 à 22h30

Alors que son ancien coéquipier Danilo Hondo l'a mis en cause à l'occasion de sa déposition dans le cadre de l'affaire Aderlass, Alessandro Petacchi a assuré qu'une mauvaise traduction l'a mis en cause.



Suspendu pour deux ans en août 2019, Alessandro Petacchi est comme tombé de sa chaise. En effet, selon des propos rapportés par l'émission allemande Sportschau, son ancien coéquipier et ami Danilo Hondo aurait déclaré lors du procès du Dr Mark Schmidt, impliqué dans l'affaire Aderlass, s'être dopé avec l'Italien. « Quand vous avez une relation aussi étroite et presque fraternelle, alors vous n'avez aucun problème à vous doper ensemble dans la même pièce », aurait ainsi déclaré l'ancien coureur allemand. Toujours très proche de son ancien coéquipier, l'Italien a réagi au travers d'une déclaration auprès du site Tuttobiciweb. « Je suis vraiment attristé par ce qui a été rapporté après la déclaration du témoin Danilo Hondo dans le procès Aderlass, a déclaré le natif de La Spezia. Le témoignage de Danilo Hondo a été rapporté en des termes incorrects et de manière à provoquer une agitation injustifiée. »

Petacchi : « La déposition faite par Hondo est mal traduite »

Cette déclaration permet à Alessandro Petacchi de présenter sa défense face aux propos attribués à Danilo Hondo et l'Italien a pour argument... une mauvaise traduction des déclarations de son ami. « Danilo m'a fait parvenir, par l'intermédiaire de son avocat, sa véritable déclaration sous serment faite devant le tribunal de Munich. Il n'y a rien dans la déposition de Hondo qui indique qu'il a subi des traitements sanguins illicites en ma présence ou même seul, assure le vainqueur du maillot du classement par points sur les trois Grands Tours. La déposition faite par Hondo est mal traduite et rapportée incorrectement car on lui attribue un sens inexact, visant à frapper fortement mon image et à jeter l'opprobre sur tout le monde du cyclisme. Je suis désolé que cela se produise au détriment de ceux qui, comme moi, ont tant donné à ce sport. » Une ligne de défense inattendue de la part de l'Italien, déjà mis en cause dans cette affaire précédemment.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.