Le Tour des parquets

Osiris Eldridge a sauvé le BBD. (Maxppp)

Osiris Eldridge a sauvé le BBD. (Maxppp)

Retrouvez chaque semaine dans cette rubrique tous les faits marquants qui sont venus émailler la dernière journée de Pro A. Ce week-end, Boulazac a écrit une page de son histoire en signant contre Poitiers sa première victoire parmi l’élite (73-67). Un succès au forceps, acquis grâce à un Osiris Eldridge en chaleur (27 points, 4 rebonds).

Il en fallait, du courage et de la détermination, pour renverser Poitiers. Largué par le PB86 de près de vingt longueurs en début de deuxième quart-temps (15-34, 13e), Boulazac a su rester concentré pour, à l’arrivée, signer sa première victoire de la saison – et de son histoire ! – en Pro A, samedi soir lors de la troisième journée du championnat (73-67). Un succès qui pourrait s’avérer déterminant dans l’optique du maintien face à des Pictaves qui risquent, eux aussi, d’être concernés par cette lutte. Mais pour le BBD, le chemin est encore long d’ici au printemps prochain et chaque succès, surtout celui-là, mérite déjà d’être savouré à sa juste valeur.

"Ne me parlez pas de tournant, a déclaré dans les colonnes de Sud-Ouest le coach boulazacois Sylvain Lautié. Néanmoins, je suis dorénavant persuadé que nous allons disputer un championnat à deux vitesses et non à trois comme on aurait pu le craindre, avec un BBD en bas de classement à la lutte avec un ou deux autres clubs. Ce sera beaucoup plus homogène et toutes les rencontres vont compter. Si on tient ce rythme d'une victoire pour trois matches, ça suffira." Il n’y aura toutefois pas tous les jours un sauveur tel qu’Osiris Eldridge (27 points, 4 rebonds, 3 passes pour 27 d’évaluation) pour redresser la barre.

Sans leur arrière américain, les promus n’auraient sans doute jamais pu renverser la vapeur. Ils n’avaient d’ailleurs pas pu tenir la comparaison avec Le Havre (56-76) et Villeurbanne (73-80) quand ce dernier n’était pas en réussite. "Il a été très, très bon, dans le tempo du match et du collectif, a reconnu l’entraîneur périgourdin. Maintenant, lorsqu'il sera moins bien, il faudra qu'il soit aussi un peu moins très, très mauvais..." Avec Darryl Monroe (14 points, 11 rebonds) et Amadi McKenzie (12 points, 4 rebonds), Boulazac a d’autres arguments. Mais le BBD e peu de marge et ne s’en sortira que s’ils sont tous au niveau.

Le Sport sur votre mobile
La journée en bref...

LE TOP - Si séduisant au Sportica depuis deux ans, Gravelines-Dunkerque a été étouffé sur son parquet par Limoges (55-67), qui obtient là une victoire référence.
 
LE FLOP - Après deux victoires convaincantes, le Paris-Levallois n’a pas fait le poids à Roanne (65-74), Antoine Diot et Andrew Albicy n’ayant pas eu leur réussite habituelle.
 
LA STAT - Il n’y a déjà plus d’équipe invaincue après trois journées, preuve de la densité du championnat. En queue de peloton, seul Orléans affiche un zéro pointé.
 
LE CINQ MAJEUR - Brad Wanamaker (Limoges), Osiris Eldridge (Boulazac), David Lighty (Nanterre), Blake Schilb (Chalon-sur-Saône), Coleman Collins (Roanne)