Biathlon - Relais d'Hochfilzen (F) : La France troisième, la Norvège s'impose

Biathlon - Relais d'Hochfilzen (F) : La France troisième, la Norvège s'impose ©Media365

Marie Mahé, Media365, publié le dimanche 10 décembre 2023 à 15h45

Ce dimanche, à l'occasion du relais féminin de biathlon, l'équipe de France a terminé troisième. La victoire revient à la Norvège.



Et à la fin, c'est toujours la Norvège qui gagne. Ce dimanche, les Norvégiennes ont remporté le relais d'Hochfilzen, en Autriche, comptant pour la Coupe du monde de biathlon féminin. La passe de deux après le relais de la semaine dernière, disputé du côté d'Östersund en Autriche. Sur le podium, on retrouve, en deuxième position, la Suède. Quant à la troisième place, elle revient à l'équipe de France, qui signe son tout premier podium de la saison. Dans le clan tricolore, le relais a débuté avec Gilanne Guigonnat. La Française, après un sans faute lors de son premier tir, est ressortie en cinquième position, au contact des meilleures. Après son dernier tir, la Tricolore était huitième, à cause d'une pioche. Lou Jeanmonnot a ensuite pris le relais, avec un retard d'environ 30 secondes sur la tête de la course. La Française, qui a réalisé un magnifique doublé la semaine dernière, avec le sprint puis la poursuite, a pioché une fois sur son premier tir. Avant de craquer sur le suivant. Avec trois nouvelles pioches mais aussi et surtout un tour de pénalité.

Simon a cru pouvoir aller chercher la deuxième place

A ce moment-là, la France pointait en septième position, à plus d'une minute et 30 secondes de la première place. Un écart qui s'est ensuite quelque peu creusé, au moment du passage du troisième relais. C'est Justine Braisaz-Bouchet qui s'est ensuite retrouvée sur la piste. Malgré une pioche lors de son premier tir, la Française a fait parler ses qualités sur les skis pour combler un peu son retard, passé à 1'22 à la sortie de ce pas de tir. Puis en dessous de la minute au moment de se présenter pour son deuxième et dernier tir. Grâce à un tir parfait, Braisaz-Bouchet a continué à grappiller. Au moment du passage du dernier relais, la France était quatrième, à un peu plus de 50 secondes de la tête. Julia Simon, tenante du gros globe de cristal, a pris les choses en main. Au moment d'arriver pour son premier tir, la Française avait déjà chipé la troisième place à l'Italie. Les Françaises ont même certainement cru pouvoir aller chercher la deuxième place. Quand, au moment de sortir de ce tir parfait, la Tricolore n'accusait plus que treize petites secondes sur les Suédoises. Mais, sur les skis, Elvira Oeberg a fait ce qu'il fallait pour se remettre à l'abri. Lors du dernier tir, Simon a été contrainte de piocher à deux reprises. La deuxième place s'est définitivement envolée, mais le podium était assuré.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.