Bordeaux-Bègles : Jalibert ne partira pas avant la fin de son contrat

Bordeaux-Bègles : Jalibert ne partira pas avant la fin de son contrat©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, Media365, publié le vendredi 08 octobre 2021 à 13h47

Lié au club de Bègles-Bordeaux jusqu'en juin 2023, Matthieu Jalibert (22 ans) ne quittera pas l'UBB avant cette date. Vendredi, à la veille du match de son équipe face à Montpellier, le jeune demi d'ouverture international annoncé au Racing 92 a assuré qu'il irait au bout de son contrat.


Les supporters de l'UBB peuvent dormir tranquille. Matthieu Jalibert (22 ans) restera au club jusqu'en juin 2023 au moins. Vendredi à la veille de la venue de Montpellier, 8eme au classement, au stade Chaban-Delmas pour le compte de la 6eme journée de Top 14, le jeune demi d'ouverture international de Bordeaux-Bègles a assuré qu'il ne quitterait pas les couleurs girondines avant la fin de son bail, qui arrivera à terme en juin 2023. "Ce n'est pas une question taboue et ce n'est pas le moment d'y répondre maintenant. J'ai été clair dans la presse : mon contrat va jusqu'en juin 2023. Voilà, j'irai au bout de mon contrat", a déclaré Jalibert en conférence de presse alors que le nom de celui qui n'a connu que le maillot de l'UBB continue de circuler activement du côté du Racing 92 en dépit du démenti formel de l'entraîneur du Racing Laurent Travers la semaine dernière. "Je peux vous garantir que je n'ai jamais eu Matthieu et je ne lui ai jamais donné de coup de fil pour quoi que ce soit."

Marti rêve de pouvoir le prolonger

De son côté, le natif de Saint-Germain-en-Laye avait lui aussi tenu à faire une mise au point il y a quelques jours. "Je suis en fin de contrat en juin 2023. J'entends pas mal de choses comme quoi j'aurais déjà signé au Racing. Les médias en font des caisses. Personnellement, je n'ai aucun contact avec le Racing." "J'ai lu dans la presse qu'ils étaient intéressés par mon profil. Je prends le temps de la réflexion", avait toutefois précisé l'ouvreur girondin, laissant ainsi quelque peu ouverte la porte à un départ avant la fin de son bail. Une porte qu'il a très vite refermée, vendredi, tandis que son président Laurent Marti ne perd pas espoir de convaincre son numéro 10 de prolonger et de poursuivre l'aventure au-delà du mois de juin 2023. "Il y a un moment où on ne peut pas sacrifier un projet pour du fric et mon projet il est construit autour de Matthieu Jalibert. Il peut accompagner le projet de l'UBB, trois ou quatre ans de plus avant d'aller voir ailleurs si ça ne marche pas", avait rappelé encore récemment le dirigeant dans les colonnes de Sud Ouest. Jusqu'en juin 2023, la question ne se posera pas.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.