Bleus - Gille : "Très positif"

Bleus - Gille : "Très positif"©Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le dimanche 16 janvier 2022 à 00h12

Après la démonstration face à l'Ukraine des Bleus, vainqueurs de leur deuxième match dans cet Euro, Guillaume Gille ne cachait pas sa satisfaction.



Quelle démonstration ! Deux jours après une victoire arrachée de haute lutte contre la Croatie (27-22), les Bleus ont littéralement fait voler en éclats l'Ukraine samedi pour leur deuxième match de l'Euro (36-23). Les champions olympiques avaient promis de ne pas prendre cet adversaire à la légère, et ils ont tenu parole. "Il fallait être sérieux, face à un adversaire qui n'avait pas fait un très bon match il y a deux jours (défaite 23-31 contre la Serbie, ndlr). C'est le point sur lequel on avait particulièrement insisté avec les joueurs et le groupe a mis les bons ingrédients ce soir, a apprécié le sélectionneur Guillaume Gille. On continue à avancer, et c'est très positif. Désormais, on peut se tourner vers la Serbie, qui sera un petit peu la finale du groupe, avec deux points en jeu qui compteront, quoi qu'il arrive, beaucoup dans le tour principal. Ce soir, on sent que la confiance commence à monter, même si on a encore beaucoup de choses à stabiliser. On se présente face à la Serbie avec des niveaux de confiance et d'énergie qui sont très bons, puisqu'on a aussi pu faire tourner les joueurs."

Briet "super content"

Ce match a aussi permis de mettre Nikola Karabatic au repos, de faire tourner et d'ouvrir le groupe, et de notamment donner au jeune arrière gauche du HBC Nantes Thibaud Briet sa chance. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il l'a saisie, avec trois buts et une prestation épatante. "Thibaud Briet est un jeune joueur et si on a décidé de le conserver avec nous, c'est qu'on le sait capable d'apporter quelque chose. De la part d'un jeune avec pas d'expérience au niveau internationale, c'est sûr qu'une performance comme celle qu'il a livrée ce soir, est notable. On peut dire que c'est un premier pas réussi", a souligné Gilles. "Super content", l'intéressé a juste "essayé de ne pas trop stresser. Parce que je ne suis pas très bon pour jouer avec ça. Maintenant, je ne veux pas m'arrêter là, bien sûr que je veux continuer à progresser et à apporter à l'équipe." En aura-t-il l'occasion lundi contre la Serbie ?

Vos réactions doivent respecter nos CGU.