Belgique : Pour Witsel, la demi-finale de 2018 fait partie du passé

Belgique : Pour Witsel, la demi-finale de 2018 fait partie du passé©Media365
A lire aussi

Axel Allag, Media365, publié le lundi 04 octobre 2021 à 22h45

Avant d'affronter l'équipe de France, jeudi en demi-finale de la Ligue des nations (20h45), le milieu de terrain de la Belgique Axel Witsel a expliqué en conférence de presse que la défaite lors de la Coupe du monde 2018 face aux Bleus (en demi-finale) était désormais derrière les Diables Rouges.


Le milieu de terrain de la Belgique Axel Witsel l'a assuré : pour l'ensemble du groupe de la Belgique, la demi-finale de la Coupe du monde 2018 perdue en Russie face aux Bleus (1-0) n'est plus à l'ordre du jour, dans les têtes. Avant de retrouver la sélection tricolore, jeudi à Turin dans l'optique d'une nouvelle demi-finale, en Ligue des nations (20h45), les Diables Rouges n'auraient même pas évoqué ce souvenir, douloureux à chaud, à l'époque. Le joueur du Borussia Dortmund s'est exprimé ce lundi en conférence de presse, se réjouissant par ailleurs du forfait de N'Golo Kanté dans les rangs des champions du monde.

"On ne pourra pas changer ce qui s'est passé en 2018"

"Ce sera assez spécial par rapport à cette demi-finale de Coupe du monde que nous avons perdue. Mais les joueurs n'ont plus ça en tête. L'objectif est de faire un très bon match contre une grosse nation et de se qualifier pour la finale de dimanche. On a envie de bien faire et de pouvoir gagner un trophée ensemble. On ne pourra pas changer ce qui s'est passé en 2018. De toute façon, chaque fois que l'on rencontre la France, c'est assez spécial. Cela l'était encore plus en 2018. Mais on n'est pas obnubilé par ce passé. On ne veut pas se mettre de pression par rapport à ça mais garder la tête froide", a-t-il expliqué, assurant que la Belgique devrait être concentrée jusqu'à la 95ème minute, notamment sur phases arrêtées ; le registre dans lequel le but de Samuel Umtiti avait fait la différence en Russie.


Satisfait du forfait de N'Golo Kanté (coronavirus) "il a six poumons et trente-six jambes", Witsel a évoqué la Ligue des nations comme un titre à obtenir. "On n'a pas besoin de référence. Contre un tel adversaire, l'envie vient naturellement. C'est comme lorsque tu prends un grand d'Europe en Ligue des Champions", a-t-il assuré. Afin de mettre les Bleus en difficulté, la Belgique s'appuiera notamment sur trois éléments majeurs : Kevin De Bruyne, Eden Hazard et Romelu Lukaku. Au sujet du premier, Witsel a salué son retour en sélection, suite à son absence lors de la dernière trêve internationale pour blessure : "Il va nous faire beaucoup de bien. C'est super important. On est tous très bien physiquement et mentalement", a jugé le milieu de terrain. La Belgique sera privée par ailleurs de Thomas Meunier, touché avec Dortmund samedi, et qui a quitté le rassemblement ce lundi soir.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.