Le Havre - Le Guen : "Mme Frappart ne sent pas le football"

Le Havre - Le Guen : "Mme Frappart ne sent pas le football"©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki : publié le samedi 21 novembre 2020 à 17h46

Le Havre, qui menait encore 1-0 à l'entame du dernier quart d'heure samedi, pour son derby contre Caen, s'est incliné 2-1 (onzième journée de Ligue 2). Paul Le Guen a trouvé une coupable toute désignée.



A chaud, Paul Le Guen ne digère pas du tout la défaite in extremis du Havre contre Caen (1-2) samedi, en ouverture de la onzième journée de Ligue 2. L'arbitre Mme Frappart, selon le coach du HAC, est responsable d'avoir sifflé un penalty imaginaire (et décisif) à cinq minutes de la fin : "Beaucoup de nos matchs basculent sur des erreurs, c'est encore le cas. J'ai revu l'action, mais j'étais sûr de mon coup. Elle ne sent pas le football. Il n'y a pas faute, c'est tellement évident... Notre défenseur est obnubilé par l'idée de ne pas faire faute, leur attaquant par celle d'avoir un penalty. Et l'arbitre, je ne sais pas... Elle décide peut-être sans voir, elle a l'air masquée. Elle se trompe, malheureusement. Je suis peut-être un peu dur, mais elle s'est quand même bien trompée."

Son homologue caennais Pascal Dupraz, sans revenir sur cet important fait de match, se satisfait lui d'un résultat qui reflète la physionomie de la rencontre, à ses yeux : "On a eu une demi-inquiétude en première période, je crois qu'ils ont marqué sur leur seul tir lorsqu'ils sont sortis de leur sommeil... Si les joueurs veulent bien considérer que c'est un groupe qui fera une bonne saison, avec des temps de jeu équilibrés, si chacun amène le maximum quand il entre, on rivalisera avec beaucoup d'équipes. On exprime tellement de courage, ces joueurs méritent qu'on les soutienne. J'espère que ces résultats vont asseoir notre jeu afin d'être un peu moins étriqués." Caen est provisoirement deuxième de Ligue 2, certes avec un match de plus (et même deux par rapport au quatrième, Niort, à trois points).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.