ASSE : Le "karma" de Dupraz

ASSE : Le "karma" de Dupraz©Panoramic, Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le vendredi 13 mai 2022 à 15h57

Habitué des missions maintien, Pascal Dupraz espère réussir à sauver Saint-Etienne, toujours barragiste et qui va tenter de rebondir contre Reims samedi, trois jours après sa déconvenue niçoise.



Il ne faudra pas connaître de nouveau "trou d'air". Opposés à Reims samedi soir dans le cadre d'une avant-dernière journée de Ligue 1 à fort en jeu, les Stéphanois n'ont plus le droit à l'erreur, trois jours après avoir gâché un beau joker à Nice. Alors qu'ils menaient 2-0, ils se sont écroulés, encaissant quatre buts dont trois lors de dix minutes cauchemardesques (2-4). Une défaite amère pour les hommes de Pascal Dupraz, toujours 18es et barragistes, avec trois longueurs de retard sur Lorient (17e) et autant d'avance sur Metz (19e).

Le "karma" de Dupraz

"Bien sûr que les joueurs sont malheureux après ce genre de match. Notre rôle, c'est de les rebooster. Encore une fois, les générations actuelles zappent vite, et cela peut être un atout", juge leur entraîneur, qui compte sur son expérience des missions maintien pour sauver les Verts de la relégation lors de ces deux derniers matchs. "Ce sont des matchs que j'ai l'habitude de gérer", a poursuivi l'ancien entraîneur du TFC, un club qu'il avait maintenu assez miraculeusement en 2016. "Malheureusement ou heureusement, à part une saison ou deux, c'est mon karma. Comme je n'ai pas connu les joies d'un titre en Ligue 1 ou d'une qualification en Ligue des champions, je me contente de maintiens."

Geoffroy-Guichard à huis clos

Pour ce match face à des Rémois qui ne jouent plus rien, Geoffroy-Guichard sera vide. Car le Comité national olympique et sportif français (CNOSF) a rejeté le recours du club stéphanois, sanctionné d'un huis clos total par la commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP) en raison du feu d'artifice provoqué par les ultras des Verts lors de la venue de Monaco. Une décision regrettée par Dupraz, qui s'est présenté seul en conférence de presse. "Je regrette l'absence du public. Selon ma réponse, je vais me faire tirer dessus. Je ne vais pas me mettre les instances à dos, mais bon, je n'ai vu personne en danger. Les feux d'artifice c'est sympa. Je préfère ça aux chants débiles mentaux", a conclu celui qui était présent mercredi à l'Allianz Riviera, où des chants sur la mort d'Emiliano Sala ont été entonnés par certains supporters niçois.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.