PSG : " Des bourgeois qui n'ont plus faim "

PSG : " Des bourgeois qui n'ont plus faim "©Panoramic, Media365
A lire aussi

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le mardi 16 mars 2021 à 17h27

Encore battu en Ligue 1, dimanche soir par Nantes, le PSG ne fait plus peur en France cette saison. L'ancien attaquant du club parisien, Mickaël Madar, se montre très agacé par le comportement de l'équipe de la Capitale et ne mâche pas ses mots.



Qualifié pour les quarts de finale de la Ligue des Champions, le PSG a sorti une énorme prestation en huitième de finale aller au Camp Nou (4-1) avant d'être décevant au match retour (1-1) au Parc des Princes. Décevant, comme le club parisien l'est souvent en Ligue 1 cette saison. Encore battu dimanche par Nantes (1-2) alors qu'il pouvait prendre la tête du Championnat, le PSG affiche déjà 7 défaites en L1 ! Le pire bilan de l'ère qatarienne.

Madar : « J'ai envie de leur mettre des claques »

Le PSG déçoit, Lille possède trois points d'avance et on se demande s'il va vraiment finir par arracher un nouveau titre fin mai. Si Paris a perdu contre Nantes, alors 19eme du classement, il s'était déjà également incliné à Lorient. Le PSG n'est pas beau à voir jouer et peut perdre contre n'importe qui en France cette année. « Avant, quand tu jouais Paris, tu avais peur pour ta différence de but. Aujourd'hui, tu vises la victoire. C'est logique, cette équipe joue sur un mono rythme et ne sait pas défendre ensemble. En fait, j'ai envie de leur mettre des claques », s'agace Mickaël Madar, ancien attaquant du club, dans Le Parisien.

« Ce PSG ne fait plus peur. Il fait pitié »

Madar, aujourd'hui consultant, va même plus loin. « C'est simple, ce sont des bourgeois qui n'ont plus faim en L1. Ils sont repus d'argent. Regardez Draxler : un bout de match par-ci, par-là et c'est tout. Il préfère toucher son gros salaire que se battre dans un autre club. J'ai été joueur et, à mon niveau, je sais ce que veut dire avoir moins envie à cause du confort. Avec cet état d'esprit, je ne vois cette équipe battre ni Lille ni Lyon. On a peur des méchants mais jamais des bourgeois. Ce PSG ne fait plus peur. Il fait pitié », se désole l'ancien buteur international (3 sélections, 1 but), aujourd'hui âgé de 52 ans.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.