Ligue 1 : Nîmes défait Lorient à l'arraché

Ligue 1 : Nîmes défait Lorient à l'arraché©Media365
A lire aussi

Rédaction Media365, publié le mercredi 24 février 2021 à 20h52

Nîmes, grâce à un penalty litigieux dans les derniers instants, s'est adjugé mercredi le match en retard de la peur contre Lorient (2-1) en Ligue 1.

Dans un match crucial dans la lutte pour le maintien, le Nîmes Olympique s'est imposé au Stade des Costières, contre le FC Lorient (1-0). Grâce au but du capitaine Renaud Ripart sur penalty à la 88ème minute, les Crocodiles gardois quittent la zone rouge et prennent un point d'avance sur leurs adversaires bretons du soir.

Les Nîmois étaient déjà les plus dangereux en première période 

Après deux victoires consécutives en Ligue 1, à Dijon puis contre Bordeaux, les hommes de Pascal Plancque pouvaient entamer cette rencontre en retard de la 21ème journée en pleine confiance. Les premiers à se montrer dangereux étaient cependant les Merlus, puisqu'après avoir déposé Birger Meling, Armand Laurienté voyait sa frappe au premier poteau repoussée par Baptiste Reynet (6eme). L'ancien attaquant du Stade Rennais tentait de nouveau sa chance quelques minutes plus tard : après une combinaison avec Terem Moffi, la frappe de l'international Espoir rasait le poteau gauche d'un Reynet surpris et très probablement battu (12eme).

L'état d'esprit lorientais, qui n'avaient remporté qu'un seul de leurs quatre derniers matchs de Ligue 1 (1 victoire, 2 nuls, 2 défaite), ne sera pas récompensé avant la pause. Cela malgré un superbe tir soudain de Julien Laporte à 40 mètres, repoussé par la barre transversale (31eme). Les coéquipiers de Yassine Benrahou étaient tout aussi dangereux, puisque Haris Duljevic manquait deux fois l'ouverture du score : sur un tir du gauche bloqué par un tacle d'Andreaw Gravillon à l'entrée de sa surface de but (22eme), puis sur une frappe enroulée du droit sur un service de Ripart, qui terminait de peu sur le toit du but de Matthieu Dreyer (27eme).

Une seule erreur de concentration lorientaise a fait basculer la rencontre 

Malgré un tirage de bras de Gravillon sur Moussa Koné dans la surface (45eme), l'arbitre Jérôme Miguelgorry renvoyait les deux équipes au vestiaire sur un score nul et vierge. Terem Moffi trouvera le poteau de la tête, sur un joli service de Vincent Le Goff (57eme), mais la victoire sera finalement gardoise. Sur un corner rentrant de Niclas Eliasson, Matthieu Dreyer, pourtant impérial jusque-là, manquait sa sortie : le ballon rebondissait sur le bras gauche d'Andreaw Gravillon, qui ne pouvait éviter la gonfle. Après quelques minutes de flottement et intervention de l'arbitrage vidéo, les Crocodiles se verront accorder un penalty, transformé avec maîtrise par Renaud Ripart (1-0, 88eme minute).

Ce sera assez pour offrir au Nîmes Olympique son 7ème succès de la saison. Avec cette troisième victoire consécutive dans l'élite, les coéquipiers de Birger Meling sortent de la zone de relégation et passent à la 17ème place (24 points). Ils peuvent donc envisager la réception du FC Nantes (18ème, 23 points) dimanche avec un peu plus de sérénité. Les Merlus lorientais sont, eux, bloqués à la 19ème place (23 points) avant d'accueillir l'AS Saint-Étienne de Claude Puel ce week-end.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.