Ligue 1 : Le PSG se remet à l'endroit

Ligue 1 : Le PSG se remet à l'endroit©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le mercredi 03 février 2021 à 22h52

Le Paris Saint-Germain, malgré beaucoup d'absents, a facilement disposé de Nîmes mercredi (3-0, 23eme journée de Ligue 1).

On n'attendait pas autre chose qu'un succès aisé du Paris Saint-Germain contre la lanterne rouge de Ligue 1. Mais encore fallait-il faire le métier, c'est toujours la même musique. Pour une telle armada, les matchs ne deviennent faciles que lorsqu'on le décide. Les Parisiens peuvent l'attester après avoir été douchés par Lorient en Bretagne dimanche dernier (2-3). Le champion devait donc donner une réponse, déjà, et surtout s'atteler à suivre le rythme de Lille et Lyon, qui ne faiblissent pas. Ce PSG-Nîmes avait donc son importance, pour toutes ces raisons. Et la bande à Pochettino a rempli sa mission.

Comme Thomas Tuchel avant lui, le technicien argentin a dû se creuser les méninges pour composer un onze digne de ce nom. Sans Navas, Marquinhos, Verratti et Neymar, le PSG était tout simplement destitué de toute sa colonne vertébrale. Pochettino a alors choisi l'option d'un 4-4-2 à plat pour associer Mbappé à Kean, préféré à Icardi ce mercredi soir.

L'entame de match a planté le décor. Les courses, le pressing, les choix de passe ou la disponibilité constante des Parisiens ont vite démontré qu'ils n'avaient pas pris ce match par-dessus la jambe. Relancé sur le côté, Sarabia a contraint Reynet à s'employer une première fois (5e) avant que le portier nîmois ne soit sauvé par la base extérieure de son montant sur une tête vicieuse de Kean (11e). Visible d'entrée de jeu, l'écart de niveau s'est matérialisé par l'ouverture du score parisienne sur un but de filou de Di Maria, qui a bien anticipé une passe trop molle en retrait avant de filer au bout pour conclure tranquillement (1-0, 18e).

Di Maria et Sarabia buteurs salvateurs

Di Maria, justement, a retrouvé des couleurs et de l'allant. Lui aussi en avait besoin, ces derniers temps. Buteur, l'Argentin a endossé le costume de passeur pour distiller une galette comme il en donne par dizaines sur la tête de Sarabia, buteur salvateur lui aussi pour son premier match débuté en 2021 (2-0, 36e). Bref, les Parisiens géraient leur affaire, Rico s'offrant même le luxe de réaliser une superbe parade sur un coup de casque à bout portant de Fomba en fin de première mi-temps, seule incursion des Crocos (38e).

Quid de Kylian Mbappé dans tout cela ? Le champion du monde a beaucoup bougé sur le front de l'attaque. Avide de buts et de sensations, pas de cannes, le numéro 7 a longtemps cherché l'ouverture tout en se montrant parfois frustré dans le jeu. On l'a vu sourire, puis s'agacer. Mais il a fini par prendre part à la fête, lui aussi. Et de quelle manière ! Sur une frappe soudaine et bien enroulée, le champion du monde a définitivement scellé la victoire parisienne à vingt minutes de la fin (3-0, 68e). Son quinzième but depuis le début de cette saison si contrastée pour lui - c'est dire les temps de passage d'un joueur de ce calibre.

L'addition était réglée, Pochettino se contentant de sortir quelques joueurs du tiroir dans les dernières minutes, à l'instar de Draxler. Fort de ce succès tranquille, Paris reprend sa route pour rester dans les pas de ses concurrents directs. Mission accomplie.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.