L1 (J21) : Metz se relance à Reims

L1 (J21) : Metz se relance à Reims©Panoramic, Media365
A lire aussi

Vincent DEGREMONT, Media365, publié le dimanche 16 janvier 2022 à 17h01

Les Messins sortent de la zone rouge en s'imposant dimanche après-midi à Reims (0-1, 21eme journée de Ligue 1).



Le Stade de Reims pouvait déjà compter sur Jens Cajuste. Arrivée dans la semaine, la pépite suédoise était déjà titularisée contre Metz ! Remportant la plupart de ses duels, se projetant vite vers l'avant, tenant sur ses jambes jusqu'à la faute adverse, le nouveau numéro 8 marnais a confirmé dès ses 45 premières minutes en rouge et blanc sa réputation de grand talent européen. Si les deux formations se sont livrées une belle bataille athlétique et collective au milieu du terrain, le public n'a pas vu beaucoup d'occasions durant le premier acte, la faute aux dispositifs frileux mis en place par Oscar Garcia et Frédéric Antonetti.

Marc-Aurèle Caillard et Pedrag Rajkovic n'ont pu se réchauffer qu'une fois en première période. Le portier messin à la 37eme, quand Ilan Kebbal a déclenché une frappe soudaine sans contrôle de l'arc de cercle. D'abord masqué et pris sur ses appuis, Caillard est parvenu à repousser le ballon qui venait de rebondir devant lui ! A la minute suivante, Thomas Delaine a traversé le camp rémois et décalé Opa Nguette sur la gauche de la surface. L'ailier sénégalais a crocheté Andreaw Gravillon, revenant ensuite intérieur pour enrouler vers le petit filet opposé. Le gardien marnais avait anticipé, sortant de sa cage pour réduire l'angle et repousser la tentative d'une parade sur la droite.

Un seul être vous manque déjà et tout est dépeuplé



Préservé après une petite semaine d'entraînement, Cajuste ne ressortait pas du vestiaire pour le deuxième acte. Alexis Flips, son concurrent, était déjà chaud pour son entrée en jeu, puisqu'à la 46eme, il a pris sa chance de 20 mètres suite à une récupération haute de Philippe Koffi.

Caillard n'avait pas molli dans le vestiaire, puisqu'il a efficacement chassé le ballon qui prenait la direction du soupirail gauche. Une reprise des débats véhémente, mais en forme de trompe l'œil, puisque les Rémois ne parvenaient pas à retrouver leur allant de la première période. Timorés sans leur nouvelle pierre angulaire du milieu, les Marnais manquèrent d'impact, de confiance, et laissèrent peu à peu l'initiative aux Mosellans.

Niane dans tous les bons coups

Boubacar Traoré en a profité à la 60eme pour lancer Thomas Delaine sur l'aile droite. Le latéral s'est appliqué pour enrouler une délicieuse galette au-dessus de Rajkovic et Gravillon. Au second poteau, Niane n'avait plus qu'à cadrer de la tête. Le n°7 messin faillit récidiver à la 83eme, sur une frappe du droit de 20 mètres qui lécha le montant gauche, puis à l'entrée du temps additionnel, obligeant Rajkovic à se détendre de tout son long avant de mettre juste au-dessus quelques instants plus tard. Grand bonhomme de cette deuxième période, Niane a fait peser une pression constante sur la charnière adverse, sans rechigner à payer son écot à sa défense sur les coups de pieds arrêtés.

Au club depuis 2019 et 2020, Anastasios Donis et Fraser Hornby attendent toujours leur premier but en championnat. Les attaquants lancés par Oscar Garcia n'inspiraient manifestement pas confiance à Rajkovic... Sans regarder son banc, le portier serbe a passé les quatre minutes de temps additionnel en position d'avant-centre ! Ce n'est pourtant pas lui, mais Nathanaël Mbuku qui faillit égaliser sur le gong, d'un ciseau parfaitement exécuté au point de penalty. Le ballon passa à quelques centimètres de la lucarne opposée ! Grâce à cette victoire convaincante, les Mosellans passent d'une dix-neuvième place sentant le roussi à une quinzième bien plus confortable.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.