Il y a 30 ans, Papin remportait le Ballon d'Or

Il y a 30 ans, Papin remportait le Ballon d'Or©Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le mercredi 22 décembre 2021 à 11h06

Le 22 décembre 1991, Jean-Pierre Papin avait remporté le Ballon d'Or. Et il était le dernier joueur du championnat de France sacré avant la victoire de Lionel Messi cette année.



Avant que Lionel Messi, arrivé cet été au PSG, ne remporte son septième Ballon d'Or, il fallait remonter à 1991 pour retrouver un joueur du championnat de France au palmarès. Même si ce n'est pas grâce à ses performances parisiennes, pour l'instant en dessous des attentes, que l'Argentin l'a emporté. Il y avait bien eu le sacre de George Weah en 1995, mais l'attaquant libérien, surtout récompensé pour sa dernière saison à Paris, avait rejoint l'AC Milan quand il a reçu le prestigieux trophée. Sacré le 22 décembre 1991, Jean-Pierre Papin s'était lui engagé avec le club lombard quelques mois plus tard, après six années à l'OM. Au classement de ce Ballon d'Or 1991, il avait notamment devancé deux joueurs de l'Etoile Rouge de Belgrade, Dejan Savicevic et Darko Pancev, bourreaux du club marseillais en finale de la Coupe des clubs champions.

Tapie : "Il ne le doit à personne d'autre qu'à lui-même"

Après avoir terminé meilleur réalisateur de la C1 avec 6 buts, il avait remporté la saison suivante son cinquième titre consécutif de meilleur buteur de Division 1 (27 réalisations), terminant également à la deuxième place des meilleurs buteurs des qualifications de l'Euro 92 avec les Bleus (9 buts). Mais la fin de son aventure marseillaise avait été un peu gâchée par l'annonce de son départ au Milan. "Nous préférons découvrir un nouveau talent qu'aligner un joueur démotivé", avait notamment lâché Bernard Tapie lors du match face à Toulon, avant lequel « JPP » s'était vu remettre son trophée au Vélodrome. Le président marseillais avait tout de même félicité le Nordiste : "Il ne le doit à personne d'autre qu'à lui-même. Il l'aurait obtenu dans n'importe quel autre grand club. Comme Kopa ou Platini, c'est le talent plus le travail."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.