Serie A : L'Inter dompte la Lazio et prend la tête

Serie A : L'Inter dompte la Lazio et prend la tête©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le lundi 15 février 2021 à 00h08

L'Inter a enlevé le choc de la 22eme journée de Serie A face à la Lazio (3-1), en comptant notamment sur un Romelu Lukaku des grands soirs. Les Nerazzurri font coup double, en s'adjugeant au passage la première place.



Cet Inter - Lazio avait tout pour être un match charnière dans cette deuxième partie de Serie A. Au lendemain des deux défaites de la Juventus à Naples (1-0) et de l'AC Milan à Spezia (2-0), et alors que la Roma avait tranquillement dominé l'Udinese plus tôt dans la journée (3-0), un resserrement de six clubs en neuf points (et virtuellement six) était envisageable en tête en cas de septième victoire d'affilée des Biancocelesti. Mais à l'instar de Monaco ou Lille en France, la meilleure série du championnat s'arrête net, et c'est bien l'Inter qui réalise l'excellente opération de ce week-end italien : en s'imposant 3-1 grâce à un nouveau doublé de Romelu Lukaku (22eme sur penalty, 45eme, 2-0), les Nerazzurri s'emparent des commandes avec un point d'avance sur leur rival milanais.

Et le Belge, avec seize buts, rejoint Cristiano Ronaldo en tête du classement des meilleurs réalisateurs. Un but d'Escalante à l'heure de jeu a permis à la Lazio d'y croire à nouveau (2-1, 61eme), mais Lautaro Martinez a immédiatement répliqué sur une passe décisive de l'inévitable Romelu Lukaku (3-1, 64eme). "Depuis longtemps, on avait cet objectif de la première place, on y arrive face à une équipe très forte, savoure Antonio Conte en conférence de presse. La Lazio a une grande force mentale, elle est organisée et joue avec beaucoup de qualité. Inévitablement, ça doit être un point de départ pour nous, pas la ligne d'arrivée. Le prochain match sera fascinant, entre deux équipes qui ont de grandes ambitions."

Ce sera tout simplement le derby de Milan, qui s'annonce effectivement grandiose. Profitant d'un Christian Eriksen transfiguré, le coach exalté de l'Inter en profite aussi pour saluer Romelu Lukaku : "Certains commençaient à chuchoter sur lui après la Coupe et quelques performances opaques, suggérant qu'il était atteint psychologiquement... Il y a juste des moments où vous n'êtes pas à 100%." Et d'autres où vous êtes presque au-delà.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.