Kalulu, héros inattendu du Milan AC

Kalulu, héros inattendu du Milan AC©Media365
A lire aussi

Faraj Benlahoucine, Media365 : publié le dimanche 13 mars 2022 à 00h14

Ce samedi, le Milan AC a conforté son leadership au sommet de la Serie A face à Empoli (1-0), grâce à un héros inattendu, son défenseur français Pierre Kalulu.



Leader de Serie A, le Milan AC recevait ce samedi la modeste formation d'Empoli, 13eme, dans le cadre du 29eme chapitre du championnat transalpin. Si Tiemoue Bakayoko (blessé) et Théo Hernandez (suspendu) manquaient à l'appel, les indiscutables du collectif rossonero cette saison, le gardien de but Mike Maignan ainsi qu'Olivier Giroud, étaient bien titulaires à Giuzeppe-Meazza. Ce dernier, co-meilleur buteur du club cette saison avec huit réalisations, est pourtant resté muet ce samedi, à l'instar de son remplaçant du jour, le grand Zlatan Ibrahimovic. Contre toute attente, un autre Français a endossé le costume de héros.


Régulièrement aligné en défense centrale cette saison, Pierre Kalulu apporte satisfaction et toutes les garanties inhérentes à ce poste si particulier. Cependant, il a une nouvelle fois contribué au succès des siens ce samedi, mais face au but adverse. Suite à un coup de franc d'Olivier Giroud ricochant sur le mur d'Empoli, l'ancien pensionnaire de l'Olympique Lyonnais a surgi pour placer une reprise du gauche, le pied ouvert, pour loger le ballon dans le petit filet. Imparable pour le portier Guglielmo Vicario (1-0, 19eme). Ce premier but de la saison pour le Tricolore de 21 ans se révèle on ne peut plus primordial pour l'AC Milan car plus rien n'a été marqué par la suite.


Ce court succès suffit au bonheur des Lombards, toujours accrochés à leur trône de leader de l'autre côté des Alpes, avec cinq points d'avance sur le grand rival, l'Inter Milan. Un peu plus tôt ce samedi, la Juventus a également remporté son match de la 29eme journée aux dépens de la Sampdoria (1-3). Avec Adrien Rabiot titulaire sur le flanc gauche du milieu de terrain, la Vieille Dame a pris le meilleur sur des Gênois peu vernis sur l'ouverture du score contre son camp du Japonais Maya Yoshida (23eme). Un avantage au score rapidement aggravé sur penalty par Alvaro Morata (0-2, 34eme). L'international espagnol a également pris soin en seconde période de faire définitivement pencher la balance du côté bianconero, tuant dans l'oeuf les espoirs de retour de la "Samp" car entre-temps, Abdelhamid Sabiri avait entretenu l'espoir durant quatre minutes (1-2, 84eme). A souligner qu'avant cette réalisation de l'Allemand, Antonio Candreva avait raté un penalty à l'aube du dernier quart d'heure (74eme). A quatre jours de son 8eme de finale retour de Ligue des champions face à Villarreal, la Juventus se rassure et consolide sa 4eme place de Serie A, à une unité de Naples et du podium.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.