Liga : Benzema buteur, le Real vainqueur

Liga : Benzema buteur, le Real vainqueur©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le dimanche 20 décembre 2020 à 23h15

Karim Benzema a régalé, une nouvelle fois, pour un Real l'emportant sur la pelouse d'Eibar (1-3, quatorzième journée de Liga).

La thérapie par l'amour. Zinedine Zidane traite Benzema avec de grandes doses d'affections et cela semble réussir au natif de Bron. La preuve, après 15 minutes de jeu à Eibar alors que le Real voulait enchaîner et rester à la hauteur de l'Atlético à la tête de la Liga, Benzema, meilleur attaquant français de l'histoire selon ZZ, comptait déjà un but et une passe décisive à son compteur personnel. Dès la sixième minute et sur un beau service lobé signé Rodrygo, le Français contrôlait dans la surface avant de tromper Dimitrovic du gauche pour permettre au Real de faire la course en tête. Et c'est sur une nouvelle inspiration de Benzema que les Madrilènes allaient faire le break au quart d'heure de jeu. L'ancien Lyonnais alimentant Luka Modric d'un centre en retrait qui permettait au Croate de cadrer sous la barre du droit pour le 2-0 (13e). Mais après 20 minutes parfaites, la machine madrilène commençait à connaître quelques à coups et Eibar allait finir par en profiter. Peu avant la demi-heure de jeu, Kike Garcia, le capitaine d'Eibar, prenait ses responsabilités avec un enroulé sublime qui allait nettoyer la lucarne opposée merengue pour permettre aux locaux d'y croire. 1-2, le score à la pause, alors qu'un nouveau but de Benzema était annulé pour hors-jeu après consultation de la VAR et que le défenseur basque Pedro Bigas sauvait sur sa ligne une occasion de Vazquez.


Bigas contrait encore de justesse une reprise signée Rodrygo suite à un centre rasant de Ferland Mendy en début de seconde période. De quoi donner le ton du deuxième acte, qui évoquait un peu le premier dans sa physionomie, même si le Real n'était pas à l'abri des éclairs de brillance des locaux. Illustration avec la frappe puissante de Kouly Diop un peu trop sur Courtois à la 55e minute. Eibar s'offrait d'ailleurs quelques opportunités malgré la possession madrilène, mais le Real restait dangereux, à l'image d'une tentative de Rodrygo suite à une passe de Kroos (70e) repoussée du genou gauche par Dmitrovic, le portier local, qui ne pouvait rien quelques instants plus tard sur un coup franc d'Asensio, qui heureusement pour les Basques n'était pas cadré. Eibar poussait et demandait même un penalty alors qu'une tête de Muto était touchée par le coude de Ramos dans la surface merengue, mais l'arbitre ne bronchait pas. Le Real tenait jusqu'au bout avant de porter le coup de grâce dans le temps additionnel grâce à Lucas Vazquez (1-3, 90eme+2), qui profitait encore d'une deuxième passe décisive d'untrès bon Benzema, dont Zidane chantera sûrement encore les louanges en conférence de presse.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.